Musique

Adam Levine (Maroon 5) : sa technique pour ne pas s’évanouir pendant un accouchement !

19 janvier 2018 à 11h25 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Maroon 5

Adam Levine a voulu faire le malin pendant la naissance de sa fille avec une « soi-disant » technique pour éviter de tomber dans les pommes. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu… Il nous raconte tout.

Avis à toutes les futures mamans ! Voici un précieux conseil (ou pas?) délivré par Adam Levine, le chanteur de Maroon 5. Il y a 15 mois, son épouse Behati Prinsloo donnait naissance à Dusty Rose. Aujourd’hui, alors qu’elle est enceinte de son deuxième enfant, une petite fille, l’interprète de Sugar se sent prêt à affronter l’épreuve de l’accouchement. Et pour cause, il semble avoir trouvé une technique imparable pour ne pas tomber dans les pommes pendant la naissance de son enfant. 

Invité sur le plateau du Jimmy Kimmel Live hier soir, le chanteur de 38 ans s’est alors livré comme jamais. « Il faut manger. Un large pourcentage de futurs papas s’évanouit parce qu’ils oublient de prendre soin de leur corps et ne se nourrissent pas assez régulièrement », commence-t-il par expliquer. Un conseil que lui a donné Carson Daly, un de ses collègues dans The Voice. « Ce que j’ai découvert à propos de ma personne, c’est que quand je suis nerveux, je mange », poursuit-il ensuite. Alors quelques heures avant la naissance sa fille aînée, il a dévoré tout ce qui lui tombait sous la main, et notamment plusieurs hamburgers. Mais tout ne s’est finalement pas passé comme prévu… 

Adam Levine s’en souvient encore : « Quand le travail de Behati a commencé un peu plus tard dans la journée, c’était merveilleux. Je mangeais, je mangeais. On est allé à l’hôpital (…) et là, j’ai cru que j’allais me faire dessus. C’est la pire des choses quand ta femme est sur le point d’accoucher et que toi t’as juste envie de faire caca. Tu n’as pas le droit de t’en plaindre ! Alors tu serres les fesses. C’était brutal ! ». Malgré tout, l’artiste californien a pu profiter de l’instant présent et assister à l’intégralité de l’accouchement comme le rapportent nos confrères américains du site PEOPLE. « J’ai souffert en silence. Quand le bébé est né, c’était beau. La seconde d’après, j’ai demandé à une des infirmières où se trouvaient les toilettes ! », a-t-il conclu. Une mésaventure qu’il ne réitérera certainement pas dans les prochains mois… Pour gérer son stress pendant l’accouchement de Behati Prinsloo, il pourra certainement s’amuser avec les filtres Snapchat, comme il le fait déjà si fait dans son dernier clip, WAIT (ci-dessous).