Info locale

Deux agents immobiliers de Palaiseau sont jugés pour discrimination

12 septembre 2018 à 09h16 Par Mikaël Livret
Agence Alvimmo - Palaiseau
Crédit photo : pixabay

Le patron d'une agence immobilière de Palaiseau en Essonne et son fils comparaissent ce mercredi devant le Tribunal Correctionnel d'Evry (Essonne).

"Pas de noirs, pas d'arabes, pas de jaunes". Deux agents immobiliers de Palaiseau (Essonne) sont soupçonnés d'avoir incité leurs chargés de clientèle à refuser des dossiers, selon l'origine des clients. L'affaire remonte à février 2006. Une chargée de clientèle de l'agence immobilière Alvimmo de Palaiseau prévient SOS Racisme et filme son patron, en caméra cachée.

Elle veut démontrer que ses collègues ont ordre de privilégier certains clients en fonction de leur couleur de peau. La vidéo est alors reprise dans l'émission "Pièces à conviction", sur France 2.

L’affaire va mettre 12 ans à arriver au tribunal. Parmi les raisons d’un délai si long : aucun client n'a jamais porté plainte et les juges n’ont pas voulu tenir compte des images tournées en caméra cachées.  Pas de preuves, pas de victimes, difficile donc de poursuivre les deux accusés dans ces conditions.

Ce n'est qu'en juillet que Samuel Thomas, président de la Maison des Potes, et principal accusateur obtient gain de cause. Les deux agents immobiliers indélicats sont renvoyés devant la justice. Ils risquent jusqu'à trois ans de prison. La collaboratrice qui avait donné l'alerte n'a jamais pu retrouver de travail dans son domaine, depuis cette affaire.