Info locale

Gobee.bike: un nouveau vélo en libre service !

09 octobre 2017 à 11h14 Par Mikaël Livret
Crédit photo : DR

Un nouveau service de vélo en libre service voit le jour à Paris ce lundi. Gobee.bike, c'est son nom propose d'emprunter et de rendre les vélos où l'on veut, à la différence de Vélib' et ses stations. Environ 500 vélos sont déployés dans les rues de Paris.

Le Vélib’ ne sera plus la seule alternative. D’abords lancés à Lille (Nord) jeudi dernier, les deux-roues de Gobee.bike débarquent ce lundi à Paris et dans les Hauts-de-Seine. Sorte de Cityscoot des vélos, une flotte de «quelques centaines » de vélos en libre-service que l’on pourra prendre et déposer n’importe où sera déployée. De couleur vert pomme, les vélos sont géolocalisés sur l’application dédiée que l’on déverrouillera avec un «QR code » unique pour chaque vélo.

50 centimes la demi-heure

Le service ne propose pas d'abonnement, l'utilisateur achète des crédits à l'avance (5, 10 ou 20 euros), le service est ensuite facturé 0,5 centimes toutes les 30 minutes. Une caution remboursable de 50 euros est aussi demandée.

Gobee.bike débarque dans un marché hyper saturé et monopolisé par le Velib’, bien moins cher. Et surtout en pleine transformation. Un nouveau Vélib' développé par la société Smoovengo sera  en effet mis en circulation à partir de janvier 2018. Pour cela, toutes les bornes de stationnement doivent être changées pour permettre d'installer le nouveau système. Le 1er octobre, 80 stations ont d'ores et déjà été fermées. Une fois les travaux achevés, Vélib' disposera de 1.400 stations à Paris ainsi que dans 60 communes de la Métropole du Grand Paris. Un argument de poids complété par l’offre de vélos électriques qui sera, à terme, proposée par Smoovengo, et que ses concurrents n’ont pas (encore).

Ils constitueront 30% de la flotte totale de vélos. Le nouveau Vélib' est également présenté comme offrant plus de services avec un tableau de bord qui affichera les kilomètres parcourus et le prix de la location. Sur la version électrique, des prises USB permettront de brancher son smartphone. La facture devrait toutefois être plus chères pour les utilisateurs de Vélib'. Alors que l'abonnement de base est aujourd'hui facturé 29€ par an, les tarifs pourraient bondir de 35%. Le Syndicat Autolib' Vélib' Métropole doit dévoiler les nouveaux tarifs cet automne. 

Ils ne coûtent rien aux collectivités

Mais les deux systèmes peuvent être complémentaire. L’avantage est le coté « libre service » qui permet de prendre et rendre le vélo n’importe où sans se poser la question de savoir s’il y a de la place sur une borne a proximité. Autre privilège, sans station physique, il ne coûte rien aux collectivités. De fait, le déploiement de l’offre à Paris et dans les Hauts-de-Seine se fait entièrement aux frais de l’entreprise.

Un nouveau concurrent est déjà en embuscade

Gobee.bike à peine arrivé sur Paris, un autre concurrent est déjà sur les rangs... Et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit d’Ofo, le leader mondial de la location de vélos en libre service sans borne, déjà présent dans 180 villes à travers le monde, présentera son service au salon Autonomy, du 19 au 21 octobre prochain. L’entreprise n’a pas encore de date précise de lancement à Paris mais on pourrait voir leurs vélos jaunes en ville «au plus tard en début d’année prochaine ».