Grève des fonctionnaires : le point sur les secteurs touchés en Ile-de-France

DR
10 octobre 2017
Par Mikaël Livret
Les fonctionnaires descendent dans la rue. À Paris, le cortège partira à 14H de la place de la République pour rejoindre celle de la Nation. Au centre des revendication, le gel des salaires, le retour du jour de carence ou les suppressions de postes. Transports, hôpitaux, écoles et crèches sont impactés ce mardi. On fait le point.

Dix ans qu’ils ne s’étaient pas rassemblés comme ça. Tous les syndicats de fonctionnaires appellent à la grève ce mardi. Les 5,4 millions d'agents de la fonction publique sont appelés à cesser le travail et à manifester pour protester contre les menaces qui planent sur leur statut. Ils protestent aussi contre la suppression de 120.000 postes en cinq ans et contre le gel des salaires. Des syndicats d'enseignants du privé ont, eux aussi, lancé un appel à la grève. De nombreuses manifestations sont prévues partout en France. A Paris, le cortège partira à 14h de la place de la République pour rejoindre la place de la Nation. Les manifestants passeront par le boulevard du Temple, Bastille, la rue de Lyon et l'avenue Daumesnil.

Une nouvelle stratégie pour éviter les débordements

Pour éviter les débordements lors des manifestations, le préfet de police de Paris veut éviter au maximum les contacts entre forces de l'ordre et les petits groupes de manifestants qui veulent en découdre avec eux, qui se placent systématiquement à l'avant des cortèges. "J'ai souhaité éviter de mettre au contact ou même à vue du cortège de tête les forces de l'ordre. (...) Il n'y a plus d'unité marchant devant le début de la manifestation", explique Michel Delpuech à l'AFP. Cela a semblé fonctionner lors des cortèges de septembre : beaucoup moins de violences ont été constatées.

Les écoles et les crèches fortement impactées

Les syndicats appellent tous les enseignants à faire grève mardi. Le mouvement risque d'être très suivi et certaines écoles ne pourront pas assurer l'accueil des enfants. Dans le primaire, il y a obligation d'un service minimum. A Versailles (Yvelines), par exemple, les enfants seront accueillis et pris en charge par des animateurs. Mais certains établissements risquent de ne pas pouvoir mettre en place cet accueil. Les services d'animation, de restauration et le personnel administratif vont eux aussi cesser le travail. Impossible dans ces conditions d'assurer cet accueil minimum.

Et puis il y a des communes comme Gennevilliers (Hauts-de-Seine) où la municipalité refuse ce service minimum car dit-elle "elle ne veut pas casser la grève". La plupart des établissements ont déjà averti les parents soit par le cahier de liaison ou par un affichage à l'école.

Selon le SNUipp, premier syndicat pour les enseignants il y aurait 55% de grévistes à Paris. En Seine-Saint-Denis plus de 55% des enseignants seront en grève et une centaine d'écoles devrait être fermée. Il y aurait par exemple 80% de grévistes à Montreuil, 70% à La Courneuve. Dans les Hauts-de-Seine, le syndicat annonce plus de 50% de grévistes et une quarantaine d'écoles fermée. Même situation dans le Val-d'Oise. En Seine-et-Marne, un enseignant sur deux devrait être en grève et une école sur cinq devrait être fermée. Dans l'Essonne et le Val-de-Marne surtout à Créteil et Cachan, la grève devrait être aussi très suivie.

Cette journée d’action impacte plus ou moins directement certains parents d’élèves franciliens. Nous avons rencontré France, 31 ans, qui habite à Bagneux (Hauts-de-Seine). Cette maman de trois filles de 4, 7 et 10 ans est obligée d’aménager sa journée. Par exemple aujourd’hui, pas de cantine ni d’accueil le soir au groupe scolaire Paul Eluard de Bagneux. France n’a donc pas d’autre choix que de poser sa journée. C’est la troisième journée de grève depuis la rentrée scolaire, et cette maman commence à être à bout, d’autant, nous dit-elle, que son nombre de journées de congés est limité.

Les personnels de soins mobilisés

L'ensemble des neuf syndicats de praticiens hospitaliers ont appelé à la grève. C'est une première depuis huit ans. Infirmiers et aides-soignants font grève au côté des médecins, pharmaciens et dentistes. Malgré une mobilisation annoncée comme massive, peu de perturbations des soins sont à prévoir, car les personnels hospitaliers sont soumis à des "assignations". Ils sont en grève, mais ils travaillent avec un badge "en grève" sur leur blouse, afin d'assurer la continuité des soins. Quelques interventions chirurgicales pourraient toutefois être reportées.

Les transports sont peu impactés

À la SNCF, à part le RER B qui est légèrement perturbé et le Transilien R (Paris-Montereau-Melun-Montargis) avec un train sur 2, le trafic est annoncé comme normal pour les autres trains de banlieue. Les TER, les TGV, Eurostar et Thalys devraient eux aussi rouler normalement ce mardi selon la direction de la SNCF. Les cheminots sont appelés à manifester devant le ministère des Transports, boulevard Saint-Germain, à Paris, à partir de 10 heures.

À la RATP, pas de perturbations pour le moment dans le métro. Seuls les bus qui roulent dans les quartiers de la manifestation seront, comme d'habitude, détournés de leur trajet initial.

Attention tout de même si vous devez prendre un avion. Les syndicats CGT, FO, CFDT et UNSA appellent les contrôleurs aériens à faire grève. La Direction générale de l'aviation civile demande donc aux compagnies aériennes de réduire leur vol de 30%. Renseignez-vous avant de vous rendre à l'aéroport.

La CGT demande à tous les salariés de La Poste et Pôle emploi de se mobiliser. Les services pourraient donc être perturbés.

Dans les bibliothèques de Paris, des perturbations sont à prévoir. La mairie de Paris conseille aux usagers de téléphoner avant de se déplacer.

En ce qui concerne la collecte des déchets à Paris, notamment, si votre poubelle n'est pas vidée, si vos encombrants restent sur le trottoir, ne vous étonnez pas. La collecte risque d'être perturbée toute cette journée de mardi en particulier dans les 2e, 5e, 6e, 8e, 9e, 12e, 14e, 16e , 17e et 20e arrondissements. Le service de retrait des objets encombrants sur rendez-vous est aussi suspendu et la mairie de Paris vous conseille de reporter votre demande d'enlèvement à un autre jour.