La douleur des règles, aussi forte qu’un infarctus ?

Pixabay
05 mars 2018
Par Maud Tambellini
C’est en tout cas ce que vient d’affirmer un professeur Britannique de santé reproductive. John Guillebaud, c’est son nom, trouve que la communauté scientifique a trop souvent négligé l’intensité de cette douleur.

Enfin une reconnaissance pour les femmes qui auraient du mal à sortir de leur lit au moment des menstruations ? En tout cas le professeur John Guillebaud de l’University College de Londres vient d’affirmer que les douleurs des règles pouvaient être presque aussi fortes qu’une crise cardiaque.

En terme scientifique la douleur des règles est nommée « dysménorrhée ». Elle toucherait près de 50% des Françaises de 15 à 50 ans selon les rares données disponibles. Et selon les experts, 12 à 35% des douleurs nécessitent un traitement antalgique.

Car selon les femmes, les douleurs ressenties sont plus ou moins intenses. Surtout si ces dernières souffrent d’endométriose. La maladie commence à sortir de l’ombre grâce aux témoignages de plusieurs célébrités qui en souffrent. L’animatrice Enora Malagré notamment a décidé de se faire retirer l’utérus pour ne plus souffrir.