Info locale

Le voleur affichait 98 cambriolages au compteur

14 décembre 2017 à 10h18 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixabay

Il ne les reconnaît pas tous, mais selon la police, il serait coupable de près d’une centaine de vols. Impressionnant palmarès pour ce quadragénaire de Provins (Seine-et-Marne), en 16 mois. Les vols étaient commis le long des lignes E et B du RER en Seine St Denis ou en Seine et Marne.

Un enquêteur à temps plein sur cette affaire. Vu le nombre de vols, ce n’était pas de trop même si le cambrioleur ne les reconnaît pas tous. Cet homme de 46 ans a été interpellé lundi matin après cinq mois d’enquête menée par un policier du Blanc-Mesnil. Et, depuis l’été 2016, une série intéressait particulièrement la police. Pas moins de seize cambriolages et cinq tentatives étaient déclarées à la même adresse.

Les caméras du secteur ont eu vite fait de mettre la police sur la piste d’un homme, avec une mèche blanche à l’avant du crâne. Et comme il s’était blessé sur un lieu de cambriolage, il avait aussi laissé son ADN. Le portrait et l’empreinte correspondaient à un habitué des tribunaux, déjà incarcéré plus d’une dizaine d’années dans l’Hérault, notamment, pour différents délits.

Le RER comme moyen de transport

L’habitude l’a peut-être conduit à manquer de prudence. En utilisant son nom et son téléphone sur les réseaux sociaux, il a donné à la police une piste solide pour le retrouver. Car ce téléphone avait été localisé sur d’autres lieux de cambriolages : Villeparisis, Chelles, Mitry-Mory (Seine-et-Marne), Le Bourget, Livry-Gargan, Pavillons-sous-Bois, Bobigny, Montfermeil, Drancy…(Seine-Saint-Denis). Des villes accessibles par les transports en commun, et précisément le RER B ou E. L’homme passait par la gare de l’Est puis rejoignait ses lieux de cambriolage.

Ses objets de prédilection : Des bijoux, du petit matériel hi-fi, et tout ce qui se revend facilement selon une source proche de l’affaire. Il aurait offert quelques objets à sa compagne, qui n’était pas au courant de ses activités extra-conjugale. Quelques objets volés ont d’ailleurs été retrouvés lors de la perquisition et reconnus par les victimes. Le suspect devrait être présenté à un juge d’instruction de Bobigny ce jeudi en vue de l’ouverture d’une information judiciaire.