Les suites de l’attaque de militaires à Levallois-Perret

10 août 2017
Par Virgil Bauchaud
L’état de santé des six militaires blessés ce mercredi dans les Hauts-de-Seine à Levallois-Perret est rassurant. Ce mercredi matin, ils ont été renversés par un véhicule. Le suspect a été blessé lors de l’interpellation.

Les nouvelles sur leur état de santé sont rassurantes. Les six militaires blessés ce mercredi dans les Hauts-de-Seine, à Levallois-Perret, sont hors de danger. Dans la matinée, ils avaient été « délibérément » renversés par un véhicule, le long de la place de Verdun. Les blessés les plus légers avaient été transférés dans le Val-de-Marne, à l’hôpital d’instruction des armées Bégin de Saint-Mandé. Les autres à Clamart pour être soignés à l’hôpital militaire Percy. Présents depuis une semaine en Ile-de-France dans le cadre de l’opération Sentinelle, ces militaires appartiennent au 35ème régiment d’infanterie de Belfort.

Qui est le suspect ?

Il s’agit d’un homme de nationalité algérienne en situation irrégulière, âgé de 37 ans et connu des services de polices pour de petits délits. Cet originaire des Yvelines, à Sartrouville, n’est pas fiché S. Il était manutentionnaire dans une entreprise alimentaire, mais aussi chauffeur de VTC.
Il a été interpellé ce mercredi en début d’après-midi sur l’autoroute A16 peu avant Calais. Il était alors à bord de la BMW qui a percuté les militaires. Blessé par balle dans l’intervention, il a passé la nuit de mercredi à jeudi à l’hôpital de Lille. Dès que son état de santé le permettra, il devrait être placé en garde à vue.



L’enquête est en cours

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête. Ce mercredi, une perquisition a été menée au domicile de proches du suspect, dans le Val d’Oise à Bezons. Selon plusieurs sources, c’est également ici que l’individu résidait avant l’attaque. Enfin, sur Twitter, Emmanuel Macron a félicité les « forces de l’ordre qui ont appréhendé l’auteur de l’attaque ».