Manifestation sous tensions contre la loi travail

DR
12 septembre 2017
Par Mikaël Livret
Les autorités sont sur le qui vive. Un peu plus d’un an après les débordements connues lors de précédentes mobilisations, déjà contre la loi travail, 8 compagnies de CRS devraient être déployées tout au long du parcours ce mardi. 10.000 personnes sont attendues dans les rues de capitale.

Les manifestants ont pris rendez-vous ce mardi à 12H, place de la Bastille. Le cortège partira vers 14H en direction de la place d’Italie. Dès 11 heures ou plus tôt si les circonstances l'exigent, toute circulation sera impossible à l'intérieur d'un périmètre délimité par les voies suivantes qui demeureront, elles, libres à circulation : rue des Tournelles, Saint-Antoine, Castex, de la Cerisaie, boulevard Bourdon, pont Morland, quai de la Râpée, place Mazas, avenue Ledru-Rollin, rue de Charenton, Saint-Nicolas, du faubourg Saint-Antoine, Charonne, rue de Lappe, Daval, du Pasteur Wagner et du Pas de la Mule.

Des déviations seront mises en place depuis le pont de Sully et le pont de Tolbiac pour interdire à la circulation les quais Saint-Bernard, Henry IV et de la Rapée. Au nord, les boulevards Beaumarchais et Richard Lenoir seront interdits à la circulation en direction de la place de la Bastille. Au sud, l’avenue d’Italie sera interdite à la circulation depuis la rue de Tolbiac, voire depuis les boulevards des Maréchaux. Une dispersion est envisagée place d'Italie (13e) vers 18 heures annonce la préfecture de police. 

Dès que nécessaire, ce périmètre sera étendu aux voies suivantes qui demeureront, elles aussi, libres à circulation : pont Morland, quai Henri IV, pont de Sully, quai Saint-Bernard, rue Cuvier, rue Geoffroy, Saint-Hilaire, boulevard Saint-Marcel, Arago, rue des Cordelières, Corvisart, boulevard Auguste Blanqui, rue du Moulin des Prés, de Tolbiac, du Docteur Magnan, Charles Moureu, Albert Bayet, boulevard Vincent Auriol, avenue Pierre Mendes France, pont Charles-de-Gaulle, rue Van Gogh, de Bercy, boulevard Diderot et rue de Lyon.

Une manifestation sous haute sécurité.

Les autorités s’attendent à voir défiler au moins 10 000 personnes cet après-midi dans les rues de Paris. Il y a un peu plus d’un an, lors de précédentes manifestations contre la loi travail (déjà) de nombreux débordements avaient eu lieux faisant des blessés autant dans les rangs des manifestants que dans ceux des forces de l’ordres. Huit compagnies de CRS devraient ainsi être déployé ce mardi pour sécuriser le cortège. La préfecture de police conseil d’éviter les secteurs concernés et de se reporter sur les transports en commun pour ce déplacer dans les zones concernées.