Insolite

« Moi, Tonya » : l’histoire d’une virtuose du patinage détestée par le public (Vidéo)

19 février 2018 à 18h10 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Moi, Tonya

Dans le film « Moi, Tonya », l’actrice Margot Robbie incarne Tonya Harding, une patineuse artistique américaine au destin brisé à l’aube des JO de 1994. L’occasion pour le public de découvrir la vraie histoire de cette virtuose tombée dans l’oubli…

Après Le loup de Wall Street aux côtés de Leonardo DiCaprio et Diversion aux côtés de Will Smith, Margot Robbie est de retour au cinéma dans Moi, Tonya du réalisateur australien Craig Gillespie. Le film raconte l’histoire de Tonya Harding, une patineuse artistique américaine accusée d’avoir organisé l’agression de sa rivale, Nancy Kerrigan, quelques jours seulement avant le début des JO d’hiver de 1994 en Norvège. L’occasion pour public de découvrir la vérité et de comprendre cette virtuose détestée par le public et rapidement tombée dans l’oubli, malgré un exploit. Elle fut en effet la première patineuse américaine à réaliser un triple axel. 

TONYA HARDING, UN DESTIN BRISÉ

Dans le film, on découvre aussi que la jeune Tonya Harding a grandi dans un foyer instable, avec une mère alcoolique et un père absent. À 19 ans, elle fait la rencontre d’un homme, Jeff Gillooly qu’elle épouse rapidement avant de se rendre compte qu’il est un mari violent. L’enquête révélera d’ailleurs que c’est ce dernier qui a organisé l’agression de Nancy Kerrigan, avec la complicité du garde du corps de son épouse. Accusée de complicité, Tonya Harding devient l’ennemie numéro un de la fédération américaine de patinage artistique et des Américains… Un destin brisé au cinéma le 21 février prochain.