Nouvelle opération escargot en Ile-de-France

Commons wikimedia
18 décembre 2017
Par Mikaël Livret
Les chauffeurs LOTI se mobilisent ce lundi matin sur l’autoroute A1, après une première manifestation vendredi dernier. Ils protestent contre l’entrée vigueur au 1er janvier 2018 de la loi Grandguillaume. Parmi les mesures, ils auront obligation d’obtenir le statut de VTC ce qui pourrait coûter plusieurs milliers de postes à la profession selon les syndicats.

Ils remettent ça. Après vendredi dernier, attention, le trafic est une nouvelle fois perturbé ce lundi matin par une manifestation des LOTI. Ces chauffeurs, au statut différent des taxis et des VTC, ne peuvent transporter que des groupes de deux personnes ou plus.

Ils craignent de perdre leur autorisation de travail car d’après une mesure de la loi Grandguillaume, ils ont jusqu'au 1er janvier 2018 pour changer de statut et obtenir une carte de VTC. Le texte prévoit qu'au "1er janvier 2018, les chauffeurs LOTI qui n’auraient pas engagé les démarches nécessaires pour devenir VTC ne pourront donc plus exercer leur activité, conformément à la loi".

L’autoroute A1 est à éviter ce lundi

Selon un communiqué de la préfecture de police, il vaut mieux contourner ce secteur. Apres s’être rassemblé dès 6 heures du matin, aux abords du stade de France, à Saint-Denis, ils vont ensuite rejoindre l'Aéroport Roissy-Charles de Gaulle par l'autoroute A1. Puis dans le sens inverse, revenir jusqu'à la porte Maillot. La dispersion du mouvement est prévue à 14 heures.