Pink clashe le directeur des Grammys et défend les femmes (Photo)

Pink Official
31 janvier 2018
Par Aurélie Amcn
Le directeur des Grammy Awards a eu des propos sexistes. Furieuse, Pink n’a pas tardé à lui répondre et à défendre la cause des femmes. Un message salué par la toile.

Pink est en colère. Neil Portnow, l’organisateur des Grammy Awards, a confié à nos confrères de Variety que les artistes féminines devraient « élever leur jeu d’un cran » pour espérer égaler les artistes masculins. Des propos sexistes auxquels ont répondu plusieurs artistes, dont Pink qui a d’ailleurs livré une prestation émouvante sur la scène du Madison Square Garden de New York City avec sa chanson Wild Hearts Can’t Be Broken. Sur son compte Twitter, la chanteuse de 38 ans a ainsi publié un long message dans lequel elle affirme que « les femmes n’ont pas besoin d’élever leur jeu dans l’industrie musicale ».

« Les femmes montrent déjà ce qu’elles valent depuis la nuit des temps. Les femmes ont DÉTENU le pouvoir cette année dans l’industrie musicale. Elles ont ASSURÉ. Et toutes les années précédentes aussi. Quand on célèbre et qu’on honore le talent et les accomplissements des femmes et comment elles s’élèvent chaque année, envers et contre tout, on montre aux prochaines générations de femmes et de filles, de garçons et d’hommes ce que cela veut dire d’être égaux et ce que à quoi ressemble la justice », a-t-elle écrit à l’encre noir (voir ci-dessous). Un message plébiscité par les internautes avec plus de 31 000 partages et près de 120 000 mentions J’aime, sans compter les nombreux commentaires dans lesquels les internautes saluent les mots de l’interprète de What About Us.


« En plus de ses talents de show-girl, sa voix puissante et la force de ses chansons, il y a sa personnalité », « Merci pour ta magnifique réponse au directeur des Grammys (…). Portnow et la musique en général devraient changer leurs mentalités » ou encore « Bien dit ! Tu es géniale ! » et « Je suis si fière de dire que tu es mon idole, merci de m’inspirer chaque jour (…), merci de faire de ce monde cruel un meilleur endroit », peut-on lire sur Twitter.