Musique

Quand Vianney vient en aide aux sans-abris (Vidéo)

05 mars 2018 à 10h55 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Vianney

Malgré la célébrité, Vianney est resté fidèle à ses engagements auprès des sans-abris. Pour la première fois, le chanteur a accepté qu’une caméra le suive dans son rituel du dimanche.

Vianney n’est pas une star comme les autres. Chaque dimanche, le chanteur de 27 ans fait une pause dans sa carrière musicale et se rend dans sa paroisse pour venir en aide aux sans-abris. Un rituel qui remonte à son enfance, lorsqu’il était un jeune scout. Pour la toute première fois, Vianney a accepté que des caméras de télévision le suivent dans sa deuxième passion : le bénévolat. Et c’est pour le magazine "19h le dimanche" de France 2 qu’il se confie. « Ça me plaît quand les gens comprennent que, réellement, je suis comme eux. Franchement, je suis comme tout le monde », déclare-t-il. 

Comme tous les bénévoles, Vianney retrousse donc ses manches et met la main à la pâte pour préparer l’arrivée et l'accueil des SDF hébergés chaque hiver dans la crypte d'une église. « À la base, on le fait pour les autres. Je faisais ça pour les sans-abris parce que cela me touchait trop. Et puis, on fait aussi ça pour soi. Je suis heureux de le faire. Cela me fait me sentir bien avec moi-même », explique-t-il ensuite en évoquant les raisons de son engagement auprès de l’Hiver solidaire. 

À force d’être là, Vianney a même créé des liens avec certains habitués des lieux. Un homme le taquine même, en faisant référence à sa carrière : « On voit ta gueule partout maintenant ! ». Vianney s’inquiète aussi de ne plus voir l’un de ses petits protégés dans les rues de la capitale : « Ça fait longtemps, quand même ! Et t’es plus à Saint Lazare ? Je passe à Saint Lazare et à chaque fois je regarde si t’es là ! ». 

Qu’importe si cet engagement auprès des plus démunis ne colle pas avec le star-system. Vianney assume. « Que je ne sois pas rock’n roll, vraiment, je m’en fous. Avec ce que l’on sait aujourd’hui du fonctionnement de la société et de notre monde, je trouve ça beaucoup plus rock’n’roll de passer du temps avec les miséreux, si on veut vraiment changer les choses. C’est rock ou pas ? », conclut l’artiste tout juste de retour sur les routes de France avec une nouvelle tournée. Il sera d’ailleurs sur la scène de l’AccorHotels Arena de Paris Bercy les 8 et 9 juin prochains.