The Voice

The Voice : le résumé de l'émission du 3 février

04 février 2018 à 11h00 Par Stéphane Hubert
Crédit photo : The Voice

Deuxième soirée des auditions à l’aveugle de "The Voice" sur TF1 hier, et encore de très belles surprises pour nos coachs.

14 candidats hier soir. Qui a eu la chance de voir un des coachs se retourner ? Voici celles et ceux qui continuent l'aventure The Voice.

C’est un trio exclusivement féminin qui ouvre le bal. Répondant au nom de J.A.T (pour Just Another Trio), deux d’entre elles ont déjà tenté l’aventure The Voice les saisons passées. Ce soir, elles revisitent La Boulette de Diam’s. Tous les coachs se retournent, à l’exception de Zazie. Les trois jeunes femmes choisissent de rejoindre l’équipe de Pascal Obispo. 

C’est au tour de Jorge de tenter sa chance avec Personal Jesus de Depeche Mode. Coup de chance : il s’agit du groupe préféré de Pascal Obispo, qui est d’ailleurs le seul à se retourner. C’est donc dans son équipe que ce franco-espagnol va poursuivre la compétition. Le coach avoue avec humour être un peu jaloux de la longue chevelure bouclée de sa nouvelle recrue.

Hobbs, 21 ans, est le premier de cette session à faire se retourner les quatre coachs, séduits aussi bien par sa voix que son humilité. Avec sa reprise de Paradis Perdu de Christine & the Queens, le jeune homme fait un carton plein. Alors que Pascal Obispo est ému aux larmes, Mika souligne son mélange de "force, sensibilité et douceur". Hobbs fait l’unanimité et c’est dans l’équipe de Florent Pagny que cette perle rare choisit d’aller.

Quand Chantal Goya s'invite dans The Voice

Frédéric Longbois, doyen de la soirée à 56 ans, n’a qu’un but : séduire Mika. Il se sent très proche du chanteur, estimant qu’ils ont la même folie. Choix effectivement un peu fou, il se présente sur scène en reprenant Bécassine, c’est ma cousine de Chantal Goya. Un choix qui étonne même Nikos Aliagas. Si les trois autres se contentent de rire, Mika appuie sans hésiter. Et part rejoindre son nouveau poulain sur scène pour l’accompagner au piano. "Quelle audace !". De l’avis général, ces deux-là se sont bien trouvés ! Frédéric va-t-il pour autant réussir à trouver son public ? Rien n’est moins sûr.

Sous ses airs d’ingénue, Laura, jolie blonde de 21 ans, cache une âme de rappeuse. Elle séduit Mika et Florent Pagny avec une reprise de Ready or not des Fugees. "C’est pas mon registre, mais elle chante super bien" souligne Florent Pagny. La jeune femme originaire d’Aix-les-Bains lui préfère néanmoins Mika. 

Avec Luca, on nage en plein flou. Look très punk, Luca mise sur un bon vieux rock : That’s all right mama d’Elvis Presley. Un choix musical osé qui séduit Zazie et Mika. Après coup, Florent Pagny, lui, regrette de ne pas s’être retourné : "Je ne peux m’en prendre qu’à moi-même". Et Zazie d’avoir la chance de récupérer le jeune homme de 20 ans dans son équipe.

Un triomphe total pour une étudiante de Bensançon

En effet, Mennel déclenche ni plus ni moins qu’un raz-de-marée d’applaudissements avec sa reprise du titre Hallelujah de Leonard Cohen. Deuxième sans faute de la soirée, les coachs y vont tous de leurs compliments pour la jeune femme de 22 ans. "J’étais complètement envouté. C’était parfait" lui lance Pascal Obispo, tandis que Zazie souligne sa "beauté intérieure et extérieure". "Un moment de grâce" pour Mika. Et ça tombe bien, puisque c’est dans son équipe que la candidate choisit d’aller.

Dolores O’Riordan n’était pas encore décédée au moment de l’enregistrement de l’émission, quand Kelly a posé sa voix sur Zombie des Cranberries. Seul Pascal Obispo se retourne. Mais qu’importe, il est ravi, puisque la jeune fille est originaire de Bordeaux, comme lui. Le courant passe si bien que les deux bordelais improvisent un duo sur Le vent l’emportera de Noir Désir. 

Queen Clairie propose, elle, une version décalée de Toxic , le tube de Britney Spears. Si Zazie et Mika n’adhèrent pas, les deux autres coachs se laissent charmés, persuadés qu’elle saura se révéler dans "quelque chose de plus simple". Et c’est Pascal Obispo qui récupère la londonienne de 28 ans dans son équipe.

La reprise d’Alliel de Je m’en vais est un copier/coller de la version originale de Vianney, et aucun coach ne se retourne… Jusqu’à la dernière seconde, où le chanteur se voit sauvé par Zazie qui appuie finalement. Elle justifie son choix en saluant la technique impeccable du villeurbannais de 27 ans, papa de 4 petites filles. "On ne peut pas laisser passer ce niveau-là" rajoute la jurée. 

Abel, d’origine portugaise, chante Chan Chan du cubain Compay Segundo. "Authentique" et "moderne" à la fois, il séduit tous les coachs, sauf Pascal Obispo. Selon Mika, il est doté d’une "voix qui raconte des histoires". Pour Zazie, c’est un latin lover, et ça tombe bien, "on en manque en France". Mais c’est Florent Pagny qu’Abel choisit de prendre dans "son équipe". 

Seuls trois candidats n’ont pas réussi à convaincre les coachs : Keyla, dont le petit garçon a appris qu’elle participait au casting une fois dans les studios, ne convainc pas avec sa reprise Caroline de Mc Solaar. Mêmes destins pour Carlton avec sa réinterprétation de This Girl de Kungs Vs Cookin’ on 3 burners et Winael, venu exprès de Guadeloupe pour tenter sa chance sur Addicted to you du suédois Avicii.

14 candidats, 14 talents et 11 apprentis chanteurs qui ont gagné le droit de voir plus loin. The Voice nous a encore une fois offert un beau spectacle musical.