Un enseignant mis en examen pour viol et agression sexuelle

Lycée Saint-Vincent - Senlis - Oise
19 février 2018
Par Mikaël Livret
Trois jeunes filles auraient été victimes des agissements de ce professeur de physique-chimie au lycée privé Saint-Vincent, à Senlis (Oise).

Les faits auraient été commis hors de l’établissement d’enseignement catholique. Les parents des 810 élèves du lycée privé Saint-Vincent, à Senlis (Oise), ont été mis au courant vendredi dernier, par un courrier du proviseur. L’un des enseignants de cet établissement a été mis en examen pour viols et agression sexuelle sur mineurs.

Ce professeur de physique-chimie, âgé d’une trentaine d’années, avait été écarté de ses élèves bien avant sa mise en examen. L’affaire a été révélée fin novembre quand l’infirmière de l’établissement a reçu des « confidences troublantes » de certaines élèves. Elle a immédiatement prévenu le proviseur du lycée.

Signalement a été fait au rectorat. Sur la base de ces premiers éléments, le professeur a été suspendu, le 22 janvier, à titre conservatoire. Le professeur n’avait pas d’antécédent judiciaire en matière de délit ou crime de nature sexuelle, selon des vérifications effectuées par l’Education nationale en 2016.

« Une cellule de crise sera mise en place le mardi 20 février pour celles et ceux qui souhaiteraient rencontrer un médecin et un psychologue », souligne le proviseur de Saint-Vincent.