Un policier francilien en détention pour des viols sur mineurs

Commons wikimedia
06 mars 2018
Par Mikaël Livret
Un gardien de la paix de Nanterre (Hauts-de-Seine) est soupçonné d’avoir violé et agressé sexuellement sept enfants depuis 2012. Il a été mise en examen et placé en détention.

Des victimes dans l’entourage proche. Des nièces, neveux ou enfants d’amis. Ce policier de 32 ans, en poste à Nanterre (Hauts-de-Seine) a été interpellé, dénoncé par un autre prédateur sexuel. Il a été placé en détention pour viols sur mineur et détention et diffusions d’images à caractère pédopornographiques

L’affaire démarre à la fin du mois de février quand un homme est arrêté, soupçonné d’échanger des images d’enfants violés sur Internet. C’est ce suspect qui va précipiter la chute du fonctionnaire francilien. Il dit être très amis avec un policier de Nanterre (Hauts-de-Seine) partageant les mêmes « pratiques ». Ils échangeraient notamment des images sexuelles avec des enfants sur la messagerie cryptée Telegram.

Il aurait raconté que son ami agressait ses jeunes nièces et les enfants de ses amis depuis 6 ans. Le policier sera interpellé quelques jours plus tard. Dans le cadre de sa garde à vue, il avoue jouer avec ses nièces dans la chambre fermée lorsqu’il est seul avec elles depuis qu’elles ont deux ans. Il se filme et se prend en photo en pleine action. Lors des perquisitions, les enquêteurs ont retrouvé 396 photographies d’enfants abusés et 14 vidéos qu’il prenait avec son téléphone portable. S’il reconnaît les agressions sexuelles, il nie les viols évoquant « des pulsions irrépressibles ».