Info locale

Une guerre entre bandes rivales dans les Hauts-de-Seine ?

08 mars 2018 à 08h40 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Commons wikimedia

Deux violentes rixes se sont déroulées cette semaine entre deux quartiers rivaux, à Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Deux personnes ont été blessées et sept interpellées.

Deux agressions en moins de 24 heures à Gennevilliers. Des groupes de quartiers rivaux ont a priori décidé dans découdre avec violences. Le conflit opposerait deux groupes des Agnettes des 3F.

Une première rixe oppose des jeunes des cités rivales mardi matin. La violence est extrême au point que l’un des jeunes impliquées reçoit un tir de pistolet à grenaille dans l’œil. Il a été hospitalisé dans un état grave et ne recouvrira jamais la vue à 100%. Le soir même, rebelote un second adolescent a été roué de coups, avenue des Grésillons.

Sept personnes âgées de 16 à 20 ans ont été interpellées. En garde à vue jusqu’à hier soir ils ont été remis en liberté, faute d’éléments suffisants pour les poursuivre. Deux autres jeunes hommes de 18 et 19 ans, interpellés après la première échauffourée seront présentés à un juge ce jeudi.

D’après une source proche de l’enquête qui se confiait au parisien, un premier conflit aurait éclaté dimanche, ravivant une guerre qui remonte à des dizaines d’années entre ces deux quartiers, sans pour autant en connaître l’origine. Pour éviter une nouvelle poussée de violence, les CRS ont été mobilisés dès mercredi après-midi dans le secteur.