Yvelines : neuf salariés de PSA jugés pour séquestration

Pixabay
20 décembre 2017
Par Mikaël Livret
La justice doit rendre sa décision aujourd’hui pour neuf salariés de l’usine PSA de Poissy (78), notamment accusés de séquestration. Ils auraient retenu et violenté un chef d’équipe en février dernier.

Ils assurent avoir discuté «dans le calme». Ce n’est pas la version du chef d’équipe à l’usine de Poissy (Yvelines). La justice doit trancher aujourd’hui sur le cas de 9 salariés de PSA. Ils sont jugés notamment pour séquestration.

Les faits remontent au 17 février dernier. Un salarié de retour après un arrêt maladie lié à une opération se rend, avec huit délégués du personnel CGT, dans le bureau d’un chef d’équipe de l’usine pour discuter des conditions de son retour à l’emploi.

Ce dernier dit avoir été victime d’une « séquestration », que contestent les salariés incriminés.

Lors de la première audience, le mois dernier, une manifestation de soutien devant le tribunal de grande instance de Versailles avait rassemblé entre 500 et 350 personnes.