Article sponsorisé

L’Histoire de cette nonne qui détournait les fonds pour jouer au Casino !

13 mai 2022

CASINO

La dépendance aux jeux de hasard a conduit une nonne à enfreindre la loi. Voici son histoire et des conseils pour ne pas se retrouver dans cette position.

Jouer sur les casinos en ligne, cela a bien ses avantages. Vous avez la possibilité de vous divertir sur une grande variété de jeux, mais encore plus important, vous avez la possibilité de décrocher des gains en argent réel. Il est possible de toucher jusqu’à plusieurs millions d’euros en gains sur les jeux de casinos offrant des jackpots à l’exemple des slots machines.

La possibilité de gagner de l’argent réel sur les casinos en ligne, bien qu’à la base censée être une forme de rémunération, peut très rapidement induire une forme d’addiction chez de nombreux parieurs. Une fois dans le piège de l’addiction, l’étau se resserre progressivement jusqu’à ce que le joueur se retrouve complètement sur la paille. Nous prenons ici un cas particulier, celui de Sœur Mary Magaret Kreuper, pour vous donner la possibilité de découvrir les conséquences de l’addiction aux jeux de hasard et les mesures à prendre pour remédier à ce phénomène. Si vous êtes du genre à croire en votre horoscope, en la chance, en un nombre ou en une couleur fétiche pour parier en ligne, nous vous recommandons de lire cet article.

L’histoire de Sœur Mary Margaret Kreuper : Plus de 800 000 € détournés !

L’histoire se passe à Torrance dans le sud de Los Angeles où Sœur Mary Margaret Kreuper, attachée à un vœu de pauvreté et au sacerdoce dans la maison de Dieu comme nonne depuis plus de 60 ans, a été inculpée pour avoir détourné plus de 800 000 € (835 000 $) qu’elle a flambé aux jeux de casino. Sœur Mary Margaret avait été nommée quelques années plus tôt principale de l’école catholique privée Saint James à Torrance. Les fonds détournés étaient donc ceux des chèques et des autres versements destinés à financer l’école et l’achat de matériel pédagogique. En plus de s’offrir des sessions régulières dans les casinos, la religieuse ne se privait également pas de voyages vers des destinations de luxe à Las Vegas, au Lac Tahoe et à Temecula en Californie selon ses propres aveux.

Si pour les religieux l’acte de la nonne alors âgée de 80 ans au moment des faits est une profonde violation des commandements de Dieu, de son vœu de pauvreté et de sa promesse d’éducation des enfants dans les écoles archidiocésaines, aux yeux des journalistes et du grand public, l’impression est toute autre. « J’ai péché, j’ai enfreint la loi et je n’ai pas d’excuse », plaide Sœur Mary Margaret selon le Los Angeles Times ainsi que certains journaux américains qui voient là une tentative désespérée de la réligieuse pour essayer de rattraper ses erreurs. Sur Twitter, on peut également lire de nombreuses réactions des internautes qui estiment qu’elle doit davantage être considérée comme une personne malade atteinte d’addiction et bénéficier d’une prise en charge conséquente.

Les conséquences dévastatrices de l’addiction aux paris

Avec des titres comme les machines à sous gratuites les parieurs ont la possibilité de passer des heures à se divertir comme bon leur semble. Ces options de divertissement présentent des graphismes et animations captivantes, ainsi que des fonctionnalités qui motivent à continuer à lancer des rotations. Il est donc très aisé d’y devenir très rapidement accroc.

Comme dans le cas de Madame Kreuper, les conséquences d’une addiction aux jeux de casino peut être très fâcheuses. Il n’y a pas réellement de mesure de gravité lorsqu’on parle des effets dévastateurs de la dépendance aux paris étant donné que dans tous les cas, la victime (parieur dépendant) s’en sort perdante. La toute première conséquence de l’addiction aux jeux, c’est le besoin pathologique de faire des investissements financiers qui dépassent largement ses moyens. Ainsi, il est facile pour le parieur de se retrouver à faire des prêts, à sacrifier ses besoins vitaux, à détourner de l’argent, à voler, à ne plus subvenir aux besoins de sa famille, à dépenser toutes ses épargnes et même à opter pour de nombreuses solutions illégales dans le seul but de satisfaire son besoin maladif de continuer à parier.

On a également noté qu’une fois plongés dans ce vice, les joueurs compulsifs ont tendance à très rapidement se déconnecter de ceux qui les entourent. Il s’agit d’un impact d’ordre social sur la vie et les habitudes du parieur qui se retrouve constamment isolé dans la bulle du divertissement. Ce dernier s’éloigne de parents et amis, et chaque perte l’enfonce davantage dans la spirale de l’addiction. Par ricochet, le parieur accroc qui perd tout son argent et la présence de son entourage sombre rapidement dans d’autres addictions comme la drogue, l’alcool, etc. Pour finir, de nombreux cas de dépression voire de suicide s’enregistrent et ce généralement quand les parieurs n’arrivent plus à rembourser leurs dettes, à supporter le mépris et les reproches de leur entourage ou encore à se relever de leur besoin compulsif de parier.

Comment déceler tôt une dépendance aux jeux d’argent

Il est toujours préférable de repérer très tôt une addiction chez un joueur pour lui venir très rapidement en aide, surtout lorsqu’on connait les chiffres astronomiques du pari en France. Pour cela, il y a certains signes avant-coureurs qu’il faut prendre en compte. La liste n’est pas exhaustive, mais ces prodromes sont assez évocateurs dans l’attitude et le comportement d’un parieur :

  • Un besoin irrépressible de parier de l’argent sur les jeux en ligne.
  • L’envie de toujours miser bien plus au-delà de ses moyens.
  • Des efforts fréquents, mais sans succès pour arrêter de s’adonner aux jeux en ligne.
  • Des mensonges pour dissimuler à son entourage ses habitudes de jeu.
  • Agitation ou irritabilité pendant les périodes où le joueur ne s’adonne pas au pari.
  • De la culpabilité ou de l’anxiété pendant qu’on joue.
  • L’indifférence lorsque les relations personnelles, amoureuses, familiales et professionnelles sont en péril à cause de la pratique du jeu.
  • L’envie d’augmenter constamment le niveau de mise pour augmenter le niveau des gains afin de combler les pertes.
CASINO

Comment les casinos en ligne promeuvent le jeu responsable ?

Comme pour les cas d’addictions au tabac et à l’alcool par exemple, la prévention et l’assistance sont les principaux moyens pour venir en aide aux personnes dépendantes. En général, les meilleurs casinos sont très engagés dans des politiques de jeu responsable pour assurer à leurs clients une expérience divertissante, mais également la protection de leur santé mentale.

Les organismes d’aide aux parieurs

La première solution des casinos pour lutter contre l’addiction aux jeux, c’est de faire recours aux organismes d’aide et de protection aux parieurs. Ces institutions sont engagées aussi bien dans le traitement des cas d’addiction comme dans la prise en charge des parieurs qui commencent à avoir des habitudes de jeu anormales. Elles travaillent de concert avec des médecins addictologues chargés d’évaluer la dépendance physiologique et psychologique de chaque joueur pour proposer un traitement adéquat. Sur les casinos en ligne, voici les organismes d’aide aux joueurs qui sont généralement référés :

  • GameCare : L’organisation existe depuis 1997. Avec son système Safer Gambling Standard, GameCare propose un grand nombre de bonnes pratiques élaborées spécialement pour donner aux parieurs la possibilité de jouer sainement. Pour faciliter le contact entre elle et les joueurs désireux de recevoir de l’aide, l’institution met à disposition un numéro gratuit (0808 8020 133), ainsi qu’un service de discussion instantanée accessible dans de nombreux pays. GameCare est reconnu pour ses programmes de formations qui aident rapidement les parieurs à se reprendre en main et à savoir désormais reconnaitre les signes d’un comportement de jeu anormal.
  • Gamblers Anonymous : Bien plus vieille et plus reconnue que la précédente, Gamblers Anonymous offre ses services aux parieurs depuis 65 ans. L’organisme a été créé par Jims Willis, lui-même ancien alcoolique, qui a eu la brillante idée de profiter de son expérience acquise au sein des alcooliques anonymes pour apporter de l’aide aux parieurs qui souffrent de dépendance aux jeux. Depuis lors, il a mis en place un programme en 12 étapes qui est toujours rigoureusement appliqué aujourd’hui. Gamblers Anonymous propose aux parieurs des programmes adaptés à travers des réunions « Mixtes », « Ouvertes », « Step », des « Women Preferred » et même un programme Gam-Anon pour les époux, épouses, amis et proches parents des personnes souffrant d’addiction aux jeux.
  • ICRG : Depuis 1996, l’International Center for Responsible Gaming (ICRG) s’est assigné comme mission d’éduquer les parieurs sur la nécessité du jeu responsable. Son programme se base sur une sorte d’école de paris via Collegegambling.org, des talk-show, des conférences sur les jeux et les addictions, des webinaires, des sessions pour mettre en garde les enfants sur les activités de paris, ainsi que EMERGE, un programme pour former spécialement les employés de casinos afin de leur apprendre à porter assistance aux parieurs dépendants.

Quelles mesures peut prendre le joueur ?

S’il est louable de voir les casinos prendre des précautions pour lutter contre l’addiction au pari, il n’en reste pas moins que cette lutte est avant tout personnelle. Chaque joueur a la responsabilité de veiller sur lui-même et de prendre un certain nombre de mesures lorsqu’il se sent menacé par ce problème de dépendance.

Limitations de paris

Déjà, parier en ligne doit toujours être considéré comme une partie de plaisir et non comme une source de revenus. Si vous sentez que vous devenez dépendant aux jeux, vous avez la possibilité de définir un montant maximal à parier sur toute une journée, une semaine ou un mois entier. Une fois la limite fixée atteinte, vous ne serez plus en mesure de jouer en argent réel jusqu’à ce que la période de limitation définie n’arrive à son terme.

Les politiques d’auto-exclusion

Sur les casinos, les parieurs ont la possibilité de restreindre eux même l’accès à leurs comptes pendant une durée déterminée afin de s’obliger à réglementer le temps passer à jouer. Il s’agit d’une méthode très appliquée sur les casinos en ligne, et grâce à elle, le parieur peut décider de suspendre ses activités pour 24 heures, 7 jours, 30 jours, ou au pire des cas de 6 mois à 5 ans. Notez qu’une fois que la suspension des activités est lancée, elle est irréversible et les seules actions qu’il est permis d’exécuter, ce sont des retraits d’argent et la participation à des jeux en mode gratuit.