Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

10 personnes jugées pour le saccage de l’Arc de Triomphe à Paris

22 mars 2021 à 08h40 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Twitter @ParisAMDParis

Le procès de 10 prévenus s’ouvre aujourd’hui à Paris. Tous sont suspectés d’avoir saccagé de l’Arc de Triomphe en décembre 2018, pendant une manifestation des gilets jaunes.

Près d’une centaine de véhicules avaient été incendiés ce 1er décembre 2018 à Paris. Plusieurs façades de bâtiments brûlés, des vitrines brisées, des commerces pillés… Puis ces scènes d’émeutes autour de l’Arc de Triomphe en marge de la manifestation des gilets jaunes. Le bâtiment historique avait été saccagé. Bilan : un million d’euros de dégâts et cinq œuvres d’art endommagées, dont la statue de Marianne. L’image avait fait le tour du monde.

Un procès avant tout symbolique.

Le procès qui s’ouvre donc aujourd’hui à Paris est avant tout symbolique. En effet, plus de 400 personnes avaient été interpellées à Paris le 1er décembre 2018. Et pourtant, ils ne seront que dix devant le tribunal ce lundi 22 mars.

Des jeunes, pour la plupart venus des quatre coins de France, qui n’ont pas des profils de délinquants. L’accusation a d’ailleurs reconnu que « les instigateurs, voire les principaux auteurs des faits n’ont pas pu être identifiés. C’est le procès des petits poissons, les gros poissons ne sont pas là » résume Véronique Massi, avocate d’un des prévenus. Même son de cloche du côté des parties civiles « Nous avons des responsables, même si ce ne sont pas les principaux » explique Jean Philippe Morel, avocat de l’association Halte au pillage du patrimoine archéologique et historique (Happah).

Quoiqu’il en soit, les dix prévenus seront tous jugés à partir d’aujourd’hui, et jusqu’à vendredi, pour des dégradations aggravées et des vols par effraction. Sept autres personnes seront jugées ultérieurement.