Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

14 Juillet : Trump au menu des festivités des Champs-Elysées !

28 juin 2017 à 20h51 Par Rédaction

Dans une quinzaine de jours, un 14 juillet sous haute sécurité se profile en Ile-de-France. Une date qui fait déjà parler chez nous. Emmanuel Macron a décidé d'inviter Donald Trump au défilé des Champs-Elysées.

Menace terroriste, État d’urgence… Les festivités du 14 juillet se préparent dans un contexte de haute surveillance en Ile-de-France. À l’approche de la fête nationale, Emmanuel Macron a décidé de convier Donald et Mélania Trump au défilé des Champs-Elysées. Le président et la First Lady des États-Unis invité en marge d’un entretien téléphonique entre les deux Chefs d’États. Mais également par « tradition ». En effet, on célèbre cette année les 100 ans de l’entrée des Etats-Unis dans la première Guerre Mondiale. Ce mercredi soir, malgré un contexte tendu, Donald Trump a répondu favorablement et sera donc présent le 14 juillet dans la région.

« Ca sent un peu l’opération de com’ »

Les franciliens restent un peu perplexes face à la présence de Trump aux festivités du 14 juillet. À l’image de Nicolas, pour qui « en terme d’image ce n’est pas génial. Mais je comprends, au niveau économique il vaut mieux l’avoir dans la poche, même si c’est Trump ». Pour Jérôme, « ça sent un peu l’opération com’. Je suis plutôt pro-américain donc ca ne me choque pas. Ca va permettre à Emmanuel Macron de se placer comme l’un des 4 ou 5 chefs d’États les plus importants au monde. Ce n’est pas plus mal si le président français a une bonne côte de popularité à l’étranger ».

Le 14 juillet, date importante dans la région ?

Plus largement, certains franciliens ne semblent pas très emballés par le 14 juillet. C’est en tout cas l’état d’esprit d’Arnaud, pour qui « c’est l’occasion de se réunir en famille, d’aller voir un feu d’artifice avec les enfants ». En revanche, Nicolas pense lui au repos : « franchement ce jour ne m’évoque pas grand chose. Surtout le jour férié. C’est la fête nationale mais je ne suis pas à fond patriote ».