Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

75/ Barbès : Contre les violences policières, ça dégénère !

16 février 2017 à 10h14 Par Rédaction

Ce n'est pas en banlieue mais bien en plein Paris que des incidents ont eu lieu mercredi soir. Deux semaines après la brutale interpellation de Théo à Aulnay sous Bois, des centaines de personnes sont venues réclamer justice.

Deux semaines après l’interpellation brutale de Théo à Aulnay sous Bois, 400 personnes ont défilé dans le quartier de Barbès mercredi soir contre les violences policières. Si au début, seuls les slogans étaient hostiles aux forces de l’ordre présent en nombre sur place, la situation a vite empiré.

Dans une ambiance tendue, des affrontements ont eu lieu entre casseurs et policiers avec des jets de projectiles notamment. Quelques dizaines de jeunes cagoulés ont également semé la panique dans le secteur de République en fin de soirée avant d’être dispersés a coup de gaz lacrymogène.

Toute cette journée de mercredi, c’est l’ensemble de l’Ile de France qui a vécu dans la crainte de nouveaux rassemblements, annoncés surtout sur les réseaux sociaux. Dans plusieurs communes de banlieue, les forces de l’ordre se sont déployés en prévision, comme à Argenteuil (95). Finalement aucun incident significatif à déplorer.

Appel au calme et à fermer boutique. Ce jeudi après-midi en revanche l’appel a se mobilisé a Bobigny risque bien d’être suivi. 4 jours après les violents affrontements qui ont conduit à 37 interpellations, un nouveau rassemblement est prévu à 16H contre les violences policières et pour réclamer « justice pour Théo ». Les services publics et les commerçants sont invités a baisser le rideau dès 15H pour éviter toutes dégradations alors que les stigmates de la précédente manifestation sont encore visibles. La présidente de la région Ile de France, Valérie Pécresse, en visite mercredi à Bobigny a promis de débloquer une enveloppe pour les commerces dégradés.