Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

75/ Notre Dame : La piste terroriste privilégiée

08 septembre 2016 à 14h14 Par Rédaction

Après la découverte d'une voiture suspecte, sans immatriculation, dimanche près de Notre Dame de Paris, la section anti-terroriste a été saisie de l'enquête.

Un couple avait été arrêté mardi midi sur une aire de repos près d’Orange (84) dans le sud de la France. Mercredi soir, un deuxième couple a été arrêté, lui aussi originaire du Loiret (45). Deux hommes, deux femmes âgés de 26 à 34 ans sont en garde à vue. Il s'agit de deux couples, dont l'un vit près de Montargis (45). L'homme de 34 ans et la femme de 29 ans ont trois enfants de 3 à 6 ans et sont tous les deux déjà connus des services de renseignement pour leur radicalisation.

Le propriétaire de la voiture a été brièvement entendu par les enquêteurs car il se pourrait que ce soit sa fille, âgée de 19 ans et fiché S car candidate au départ en Syrie, qui l’aurait conduite. Elle est activement recherchée.

L’enquête se poursuit sur les preuves matérielles.

À l’intérieur de la Peugeot 607 a été découvert 6 bonbonnes de gaz, trois bidons de gasoil et des documents rédigés en arabe. Elles n'étaient pas reliées à un dispositif explosif mais selon les enquêteurs, la présence de carburant aurait pu suffire à produire une explosion sans dispositifs sophistiqués.

 

La polémique

Alors que le véhicule stationne devant une brasserie située rue de la Bucherie (5e arr), le directeur de l’établissement avait signalé la présence de ce véhicule suspect aux forces de l’ordre dès 3h30 dans la nuit de samedi à dimanche. Les forces de l’ordre mettront quatre heures à arriver selon des témoins. "La voiture aurait largement eu le temps d’exploser", assure l’un des serveurs sur place.