Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

78/ L'inhumation du tueur de Magnanville en question

22 septembre 2016 à 17h37 Par Rédaction

C'est un véritable casse-tête pour la justice. Celui de l'inhumation des terroristes.

Le Conseil d’Etat a été saisi sur le cas de Larossi Abballa, auteur du double meurtre du couple de policier en juin dernier dans les Yvelines à Magnanville.

Le tribunal administratif de Versailles a refusé de se prononcer sur le fond du dossier. Son père, qui avait lui même saisi le tribunal, souhaite que la dépouille de son fils soit inhumé à Mantes-la-Jolie, commune de résidence du terroriste. Mais le maire de la ville s’y oppose.

Alors quelles options possibles au vu de la loi française ? Il existe un droit d’être inhumé la ou la personne est décédée, là ou elle a résidé et enfin là ou la famille dispose d’une concession funéraire. Et ce sans distinction au regard des circonstances de la mort.
Pour le cas de Larossi Aballa, la commune de Magnanville et désormais le maire de Mantes la Ville ont refusé. Et même si la question de l’enterrement des assaillants pose régulièrement problème, c’est la première fois que les tribunaux sont saisis.

Le Conseil d’Etat a désormais trois mois pour soumettre la question au conseil constitutionnel.