Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

91/ Boussy St Antoine : Un attentat évité

09 septembre 2016 à 14h41 Par Rédaction

Une vaste opération anti-terroriste jeudi soir en Essonne. Trois femmes de 19, 23 et 33 ans ont été interpellées à Boussy-Saint-Antoine juste avant de passer à l'acte. Les enquêteurs en sont sur : un attentat a été déjoué de peu. Cinq jours après la découverte d'une voiture remplie de bonbonne de gaz près de la cathédrale Notre-Dame de Paris, l'enquête s'est accélérée ces dernières vingt-quatre heures.

Trois femmes radicalisées ont été interpellées hier soir dans le quartier de la gare de Boussy St Antoine. Opération anti-terroriste musclée. L’une des trois suspectes a poignardé à l’épaule un policiers qui a riposté, la touchant 2 fois aux jambes. La plus jeune, blessées par balle, prénommée Inès a 19 ans. C'est la fille du propriétaire de la voiture remplie de bonbonnes de gaz, retrouvée à Paris près de Notre Dame dimanche. Les enquêteurs ont retrouvé une lettre d’allégeance au groupe terroriste Etat Islamique.

Toutes étaient armées d’un couteau. 

Les enquêteurs sont persuadé d’avoir déjoué un attentat. Elles auraient eu pour cible la Gare de Lyon, la gare de Boussy St Antoine et des policiers. Elles avaient toutes un couteau sur elles. Selon des sources proches de l’enquête, elles étaient en contact avec Hayat Boumeddiene, compagne d'Amedy Coulibaly, et Larossi Abballa, auteur présumé du double meurtre de Magnanville. 

Leur premier projet parisien a échoué 

Le w-e, elles étaient déterminer à frapper le coeur de Paris, lorsqu'elles ont abandonné précipitamment la voiture chargée de bonbonnes de gaz dans le 5e arrondissement près de la cathédrale Notre-Dame Elles voulaient y mettre le feu, puis se seraient disputées avant de s'enfuir.

Trois femmes radicalisées ont été interpellées hier soir dans le quartier de la gare de Boussy St Antoine. Opération anti-terroriste musclée. L’une des trois suspectes a poignardé à l’épaule un policiers qui a riposté, la touchant 2 fois aux jambes. La plus jeune, blessées par balle, prénommée Inès a 19 ans. C'est la fille du propriétaire de la voiture remplie de bonbonnes de gaz, retrouvée à Paris près de Notre Dame dimanche. Les enquêteurs ont retrouvé une lettre d’allégeance au groupe terroriste Etat Islamique.

Toutes étaient armées d’un couteau. 

Les enquêteurs sont persuadé d’avoir déjoué un attentat. Elles auraient eu pour cible la Gare de Lyon, la gare de Boussy St Antoine et des policiers. Elles avaient toutes un couteau sur elles. Selon des sources proches de l’enquête, elles étaient en contact avec Hayat Boumeddiene, compagne d'Amedy Coulibaly, et Larossi Abballa, auteur présumé du double meurtre de Magnanville. 

Leur premier projet parisien a échoué 

Le week-end, elles étaient déterminer à frapper le coeur de Paris, lorsqu'elles ont abandonné précipitamment la voiture chargée de bonbonnes de gaz dans le 5e arrondissement près de la cathédrale Notre-Dame Elles voulaient y mettre le feu, puis se seraient disputées avant de s'enfuir.

Mikaël Livret

Ecouter Flash Info 09/09/2016 9H