Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

93/ Aulnay: le maire LR "contre" les affiches anti VIH !

22 novembre 2016 à 13h50 Par Rédaction

Certains parlent déjà "des premiers effets de la victoire de la droite réactionnaire de François Fillon" !

Sur les panneaux, on peut notamment voir deux hommes s'enlacer avec un message qui incite à se protéger : "Coup de foudre, coup d'essai, coup d'un soir. Les situations varient. Les modes de protection aussi".

L'édile a donc décidé de prendre un arrêté pour les interdire carrément... Sa motivation ? La "protection de l’enfance", comme l'indique d'ailleurs ci-dessus le bandeau jaune où est écrit "Protégeons nos enfants", couvrant les affiches à Aulnay.


La campagne d'affichage du gouvernement contre les mst ne passe pas.

En Seine-Saint-Denis donc, le maire Les Républicains d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, ne veut pas des affiches de prévention contre le Sida dans sa ville.
Il souhaite faire interdire tout simplement les affiches de la campagne de prévention destinées aux personnes homosexuelles, tout comme l’édile d’Angers.


Une "épidémie de connards moyenâgeux"...

La polémique continue autour de cette campagne de prévention et d'affichage public anti-VIH à destination des gays (parrainée par le ministère de la Santé).

La Manif Pour Tous et ses soutiens s'en s'ont outrés les premiers au nom de la protection "des enfants". Aujourd'hui l'indignation grandit parmi la classe politique. 

Après Christine Boutin et Jean-Frédéric Poisson, des maires LR sont donc déterminés à la faire interdire. Ce qui aujourd'hui génère une certaine colère à gauche.

Ian Brossat, adjoint PCF (18è) à la mairie de Paris (Logement), parle ce mardi d'une "épidémie de connards moyenâgeux". Une attaque qui vise nommément les maires LR d'Angers, qui a fait retirer ces affiches et chez nous en Ile-de-France d'Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza, qui lui a pris un arrêté municipal contre.