Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

93/ Tremblay-en-France : Plaintes et consternation toujours...

30 août 2016 à 14h49 Par Rédaction

A Tremblay-en-France, les deux femmes voilées mises à la porte d'un restaurant ce week-end ont bien porté plainte. Elles ont d'ailleurs le soutien du Collectif contre l'islamophobie en France. Le Collectif dénonce même le "basculement raciste" du pays, alors que le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour "discrimination à caractère racial".

Pour VOLTAGE, nous sommes partis à la rencontre de franciliens musulmans. A Montreuil, Sarah 25 ans, préfère passer au-dessus de cet acharnement nous a-t-elle dit. Cette jeune francilienne musulmane en a assez de n’entendre parler que de l’Islam via ce type d’histoire. Hamaza lui s’est choqué à notre micro, tout comme Aboubaka 28 ans, tous deux de Montreuil aussi.

Aboubaka n'en peut plus de l’image donnée de l’Islam.
De son côté le restaurateur de Tremblay doit être entendu par les autorités. Il encourt une peine de prison pouvant aller jusqu'à trois ans ainsi qu'une amende de 45.000 euros. A noter tout de même que peu d'affaires comme celles-ci seraient recensées. Un cas exceptionnellement rare autrement dit.

En tout cas cette histoire de Tremblay a créé une nouvelle polémique chez nous, après celle déjà du burkini tout l’été sur les plages du territoire. Et justement le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme a salué ce matin la décision prise par la justice française de mettre un coup d'arrêt à l'interdiction du burkini, estimant que les arrêtés pris contre cette tenue vestimentaire alimentaient la "stigmatisation" des musulmans.

Cyrille Larrouy