Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Affaire Julie : la justice ne reconnaît pas les viols

17 mars 2021 à 16h15 Par Iris Mazzacurati
Les trois accusés échappent ainsi à un procès aux assises.
Crédit photo : CCo - Photo d'illustration

La Cour de cassation a tranché, les trois pompiers seront poursuivis pour "atteinte sexuelle".

Une première fois rejetée en novembre dernier par la cour d’appel de Versailles, la Cour de cassation a définitivement délivré une fin de non-recevoir à la requête de celle que Le Parisien surnomme Julie pour préserver son anonymat.

La jeune femme, handicapée après une tentative de suicide, accuse depuis près de onze ans, trois pompiers de Paris de l’avoir violée entre ses 13 et ses 15 ans. A l’époque, collégienne fragile, Julie les accuse d’avoir "profité de sa grande vulnérabilité pour abuser d’elle sexuellement".

Dans cette affaire, elle a aussi dénoncé 17 autres soldats du feu.

Elle souhaitait requalifier les faits d'"atteinte sexuelle" en "viol". La cour de cassation en a décidé autrement. Les accusés ne seront donc pas jugés aux assises comme elle l’aurait voulu, mais en correctionnelle.

Soutenue par sa mère, celle-ci avait déclaré au quotidien en février dernier, évoquant le combat de sa fille pour obtenir la requalification de "viol" : "Nous irons jusqu’à la Cour européenne des droits de l’Homme s’il le faut."