Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Angèle et Camélia Jordana s'indignent contre le gouvernement français

10 juillet 2020 à 11h45 Par A.L.
Angèle et Camélia Jordana sont remontées contre le gouvernement.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram © Angèle

Alors que Camélia Jordana a récemment fait polémique suite à ses propos sur la police, la chanteuse française et la chanteuse belge Angèle viennent de pousser un coup de gueule sur les réseaux sociaux après les nominations de Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti au gouvernement.

Angèle et Camélia Jordana sont des femmes avec des convictions. "Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic, et j’en fais partie (...) des hommes et des femmes se font massacrer (par la police -ndlr) quotidiennement en France, pour nulle autre raison que leur couleur de peau", déclarait en mai dernier Camélia Jordana sur le plateau de l'émission de France 2 On n’est pas couché. Des propos qui ont fait polémique. Condamnés par les syndicats de police et par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, ils ont été sources de débats houleux sur les plateaux de télé ou sur les réseaux sociaux. Lynchée par certains qui affirment qu'elle a fait preuve d'une grande bêtise en déclarant cela, Camélia Jordana a néanmoins pu recevoir le soutien de nombreux artistes, dont Angèle. Aujourd'hui, les deux chanteuses sont une nouvelle fois remontées contre une même entité : le gouvernement français. 

"C'est vraiment cracher au visage de toutes les femmes"

En effet, suite au remaniement du gouvernement, Camélia Jordana et Angèle viennent d'exprimer leur mécontentement face à la nomination de deux ministres : Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti. Le 6 juillet dernier, les deux hommes ont respectivement été nommés ministre de l'Intérieur et ministre de la Justice. L'interprète de Balance ton quoi a ainsi reposté la story de la chanteuse Pomme. Sur celle-ci, on voit une capture d'écran d'un article décrivant le témoignage de Sophie Patterson-Spatz, qui accuse Gérald Darmanin de l'avoir violée en 2009. En légende, la jeune femme a écrit : "Et notre nouveau ministre de l'Intérieur : simplement un violeur !". Par la suite, Angèle a également partagé à nouveau une story de Pomme qui s'en prend cette fois-ci à Eric Dupond-Moretti, qui a plusieurs fois critiqué la parole des femmes avec les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc. Il avait notamment déclaré en 2018 que certaines femmes "regrettaient de ne plus être sifflées". Pour finir, la chanteuse de 24 ans a également relayé l'appel d'Anna Toumazoff, créatrice du hashtag #UberCestOver, à manifester ce vendredi à Bruxelles devant l'ambassade de France contre le nouveau gouvernement français.

De son côté, Camélia Jordana a également pris position contre le gouvernement français comme l'explique LCI. En effet, la chanteuse française a déclaré que la nomination de ces deux hommes équivalait à cracher au visage de toutes les femmes"C'est d'une violence inouïe d'observer ces choix (...) C’est d'une violence dingue, mais vraiment d'une violence dingue. C'est un acte tellement agressif envers les femmes. Toutes les femmes, et c'est tellement violent. C'est vraiment cracher au visage de toutes les femmes et cracher doublement au visage de toutes les victimes de viol", a-t-elle lâché."C'est surréaliste, incompréhensible, mais ce n’est pas grave. On a compris le message. On sera plus nombreuses et plus régulièrement dans les rues." 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Angèle (@angele_vl) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Camélia Jordana (@cameliajordana) le

De son côté, le Ministre de l'Intérieur clame son innocence.