Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

AP-HP : l’inquiétante baisse du nombre de passages aux urgences

22 avril 2020 à 16h53 Par Virgil Bauchaud
Crédit photo : BERTRAND GUAY / AFP

En pleine épidémie de coronavirus et face à la crainte de contracter le virus sur place, les Franciliens se rendent moins aux urgences. L’AP-HP demande aux malades de ne pas renoncer aux soins.

Moins de monde dans les couloirs des urgences de l’AP-HP. Ce mercredi 22 avril, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris révèle que les admissions aux urgences ont chuté depuis la mi-mars et par rapport à l’an dernier : moins 45% pour les adultes et moins 70% pour les enfants.

Des chiffres qui inquiètent les médecins, pour qui « cette baisse peut s’expliquer par les changements de mode de vie, du fait du confinement ou de la fermeture des écoles, et par le départ d’Ile-de-France de certains habitants ». Mais l’AP-HP craint surtout que ces chiffres s’expliquent par une peur des patients de contracter le Covid-19 en allant à l’hôpital, ou encore une volonté de ne pas surcharger les services.

Ne pas renoncer aux soins

Tous les indicateurs sont en baisse : les dépistages du cancer sont moins nombreux, tout comme le nombre de prises en charge pour des appendicites (-35%) ou l’accueil aux urgences de cas d’accidents cardio-vasculaires (-15%). L’AP-HP rappelle que des mesures de protection et d’hygiène « particulièrement strictes » ont été mises en place. Il reste important de consulter en cas d’apparition de symptômes, notamment pour les cas de certains cancers qui peuvent « évoluer rapidement et devenir plus grave si on en diffère la prise en charge médicale ».

Il y a quelques jours, une autre étude montrait un renoncement des soins en cette période. Elle révélait que les consultations chez les médecins généralistes étaient en baisse de 44%. Là aussi, une « hésitation » à se rendre dans un cabinet avait été mise en avant.