Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Attaque à la préfecture de police : les motivations de l’agresseur restent floues

04 octobre 2019 à 09h46 Par Mikaël Livret
L'agresseur était un employé de la Préfecture de Police de Police
Crédit photo : Common Wikimédia

Au lendemain de la sanglante attaque qui a fait 4 morts et deux blessés au sein même de la Préfecture de Police de Paris, toutes les pistes sont étudiées pour expliquer le geste de cet agent administratif, en poste dans la Préfecture.

Sous le choc. Alors que la profession est déjà en tension, le meurtre de 4 policiers hier dans l’enceinte même de la Préfecture de Police de Paris en rajoute encore un peu plus. D’autant que l’agresseur, identifié comme étant Mickael H., agent administratif de 45 ans, père de 2 ans, travaillait au sein de la direction du renseignement  au 1erétage de la Préfecture de Police, sur l’île de la cité. Vers 12h30 ce jeudi 3 octobre, il a poignardé mortellement 3 agents de police et un administratif, blessant aussi un autre policier et un femme du service des ressources humaines.

Les enquêteurs ont perquisitionné le domicile de l’agresseur à Gonesse (Val-d’Oise). Son épouse a été placée en garde à vue. Elle aurait expliqué aux enquêteurs que son mari avec eu une crise de démence la veille. Il aurait aussi entendu des voix. Toutes les pistes sont étudiées actuellement. Le suspect s’est récemment converti à l’islam, ce qui pousse aussi les enquêteurs, dans le contexte actuel, à ne pas exclure une radicalisation. Le parquet anti terroriste n’est, pour le moment, pas saisi de l’affaire.