Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Attentats du 13 novembre 2015 : à cause du covid, des commémorations limitées

13 novembre 2020 à 15h40 Par Maud Tambellini
Crédit photo : wikimedia commons

Les commémorations des attentats du vendredi 13 novembre 2015 se sont déroulées dans un contexte particulier. À cause de l’épidémie de covid, les proches des victimes et les rescapés n’ont pas eu le droit de se rendre sur les lieux des attaques.

5 ans après, on commémore les attentats du 13 novembre, de nouveau un vendredi 13. Et ce n’est pas la seule singularité de cette année puisqu’en raison de la situation sanitaire, nous sommes actuellement confinés. Les rescapés et les proches des 130 victimes des attentats n’ont ainsi pas eu l’autorisation de se rendre devant les lieux des attaques vendredi matin au côté des officiels.

Seuls le premier ministre Jean Castex, le ministre de l’intérieur Gerald Darmanin, le ministre de la justice Eric Dupont-Moretti et la maire de Paris Anne Hidalgo se sont rendus sur chacun des lieux des attaques. D’abord au Stade de France ou trois terroristes ont actionné leurs ceintures terroristes ce 13 novembre 2015 alors même que l’équipe de France jouait à l’intérieur contre l’Allemagne. Il y aura un mort et une dizaine de blessés graves.

Le cortège mené par Jean Castex s’est ensuite rendu à Paris au Petit Carillon, au Petit Cambodge, à la Bonne Bière, au Comptoir Voltaire et à la Belle équipe. Tous ces bars et restaurants dont les terrasses, bondées en ce 13 novembre 2015, ont été visées par les terroristes.

Enfin le cortège s’est rendu devant le Bataclan, là où il y a eu le plus de victimes. 90 personnes sont mortes dans la salle de spectacle alors que le groupe «  Eagle of Death Metal » jouait sur scène. Il y a eu aussi des dizaines de blessés graves.

En hommage à toutes ces victimes des attentats du 13 novembre 2015, la Tour Eiffel va s’éteindre à 20h.