Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

« C’est l'école qui m'a sauvé la vie » : Dadju se confie sur son passé de SDF

04 janvier 2021 à 12h18 Par A.L.
Dadju raconte son enfance difficile.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram

C'est lors d'une interview accordée à Paris Match que Dadju est revenu sur des moments douloureux de son passé, et notamment, le jour où sa famille et lui se sont retrouvés à la rue après avoir été expulsés de leur logement.

Il y a quelques mois, à l'instar de plusieurs artistes tels que M. Pokora, son demi-frère Gims ou encore Matthieu Chedid alias M, Dadju a dû se contraindre à reporter sa tournée P.O.A Tour à cause de l'épidémie du nouveau coronavirus qui sévit actuellement dans le monde entier. Si l'artiste avait communiqué les nouvelles dates de ses concerts à travers la France sur ses réseaux sociaux, il a ensuite révélé que sa prestation au Parc des Princes aurait finalement lieu les vendredi 11 et samedi 12 juin 2021. En attendant ces deux dates lointaines, Dadju s'est longuement confié sur son passé lors d'un entretien accordé à Paris Match.

"Gims me retrouve et me prend sous son aile"

Si Dadju cartonne aujourd'hui, cela n'a pas toujours été le cas. Durant cette interview exceptionnelle, le chanteur est revenu sur son premier grand succès avec le titre Reine, sorti en 2017. "J'allais me marier et comme je suis de nature très réservée, j’ai juste voulu dire à ma femme ce que je ressentais Le public a tout de suite accroché. Et ma vie a radicalement changé ! Un mariage, un enfant, un album, une tournée, de l'argent, le succès… C'était l'année des premières fois et la fin de la grande débrouille. J'ai enfin quitté Romainville pour m'installer à Paris, ma mère dans les bagages", a-t-il raconté, ajoutant avoir connu la misère durant son enfance. 


"J'ai grandi dans le 93, à Romainville, avec ma mère et mon petit frère. Un jour, on a été expulsés de chez nous et on s'est retrouvés à la rue. Le lundi un foyer, le mardi un hôtel, et puis la rue pendant 1 an et demi. C’est l'école qui m'a sauvé la vie", a expliqué Dadju. "Quand ma conseillère d'éducation a appris que j'étais SDF, elle a fait des collectes dans mon établissement. Elle me donnait un peu d'argent pour pouvoir manger. J'avais 13 ans et j'ai découvert la solidarité, l'entraide. C'est grâce à elle que nous avons obtenu un appartement", a-t-il continué en évoquant l'aide de Gims. "En 2002, je vois Gims sur YouTube. C'était un choc ! On n'a pas la même mère et on s'est perdu de vue pendant des années, et là je le retrouve par hasard en train de rapper avec Sexion D'Assaut. J'avais tellement envie de le voir !", s'est exclamé l'interprète de Up and Down.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par DADJU (@dadju)

"Quelques mois plus tard, Gims me retrouve et me prend sous son aile. Grâce à lui, j'ai eu envie de me lancer dans la musique", a confié Dadju, qui a ensuite pu enregistrer ses chansons avec Abou Tall, formant alors le groupe The Shin Sekaï. Un passé difficile pour la star qui assure aujourd'hui "garder les pieds sur terre" grâce à son entourage et à son état d'esprit. "Je suis quelqu'un d'insatisfait qui cherche sans cesse à faire mieux. (...) Foncer et ne pas se contenter, c’est ma devise". Bravo !