Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Charlie Hebdo menacé : "l’histoire ne peut pas se répéter"

14 septembre 2020 à 15h30 Par Maud Tambellini
Al-Qaïda a réagi à la réédition des caricatures du prophète Mahomet en une de l’hebdomadaire.
Crédit photo : pixabay

L’avocat de l’hebdomadaire satirique a réagi aux nouvelles menaces reçues par Charlie Hebdo. « Evidemment, on a l’impression que l’histoire se répète, mais elle ne peut pas se répéter ».

« Ce sont des menaces précises, travaillées et visant expressément des personnes ». Maitre Richard Malka est revenu sur les menaces proférées vendredi par Al-Qaïda à l’encontre de Charlie Hebdo. Le groupe terroriste a réagi à la réédition des caricatures du prophète Mahomet en une de l’hebdomadaire.

« Ces menaces sont prises au sérieux » alors même que le procès des attentats de janvier 2015 se poursuit au tribunal de grande instance de Paris. Pour rappel le 7 janvier 2015, les frères Kouachi ont tué onze personnes dans les locaux de Charlie Hebdo dont huit membres de la rédaction.

La Turquie a aussi vivement réagi à la réédition des caricatures par Charlie Hebdo. Le ministère turc des affaires étrangères a estimé qu’il s’agissait «  d’un manque de respect pour notre religion et notre prophète ». Environ 200 personnes ont manifesté dimanche après-midi à Istanbul contre Charlie Hebdo et Emmanuel Macron.

L’avocat de l’hebdomadaire satirique Richard Malka a appelé lundi à se serrer les coudes. "La vraie menace, c'est cette peur. Qu'est-ce qu'on fait quand on a peur? On se serre les coudes. Dans mes rêves les plus fous (...) je rêve que 66 millions de Français, quelles que soient leurs confessions et leurs conditions, se disent non pas 'Je suis Charlie' mais l'expriment (...). Je me dis qu'on ne peut pas laisser seul Charlie Hebdo porter ce débat-là."