Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Cocaïne dans une valise : l'élu guyanais échappe à la mise en examen pour trafic

19 août 2020 à 10h30 Par Iris Mazzacurati
L'élu estime avoir été "piégé".
Crédit photo : Pixabay - photo d'illustration

L'élu avait été interpellé à l'aéroport avec 2,5 kg de cocaïne dans ses bagages et aussitôt placé en garde à vue. Il a été mis en examen, mardi 18 août, pour infraction douanière.

Le maire de la commune guyanaise d'Apatou, Paul Dolianki, trouvé samedi 15 août en possession de drogue dans ses bagages à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne), a donc été mis en examen mardi pour infraction douanière et laissé libre sous contrôle judiciaire.

Initialement soupçonné de trafic de stupéfiants, le parquet de Créteil avait requis son placement en détention provisoire.

Mais il est finalement poursuivi pour importation en contrebande, détention et transport de marchandise dangereuse pour la santé publique, une infraction qui pourrait lui faire encourir jusqu'à 10 ans d'emprisonnement.

L'élu de 55 ans avait été interpellé à l'aéroport avec 2,5 kg de cocaïne dans le double-fond d'un de ses bagages et aussitôt placé en garde à vue. 

Joint au téléphone par l'AFP à la sortie du tribunal, il se dit "innocent" et estime avoir été "piégé", tout comme les gens qui lui avaient confié le bagage et qu'il "connaî(t) très bien".

Maire depuis 2008 d'Apatou, commune frontalière du Surinam de près de 10.000 habitants, M. Dolianki avait été réélu au premier tour des municipales le 15 mars avec 50,47% des suffrages. 

Le territoire guyanais est régulièrement pointé du doigt par les autorités en raison de l'importance du trafic de cocaïne.