Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Coronavirus : les pharmacies en rupture de masque en Île-de-France

27 janvier 2020 à 10h19 Par Mikaël Livret
La ministre de la santé appelle à ne pas céder à la panique.
Crédit photo : Common Wikimédia

Après que les premiers cas du coronavirus ont été confirmés à Paris, les pharmacies franciliennes ont été prises d’assaut, à tel point que les masques de prévention FFP2 sont déjà en rupture de stock dans la plupart des officines en Île-de-France.

"Il ne faut pas acheter de masque en pharmacie, c'est inutile". La mise en garde d’Agnès Buzyn, la ministre de la santé dans un point presse sur l'état du virus chinois en France. « Si besoin, la France en a des millions à distribuer », a déclaré la ministre qui appelle à ne pas céder à la panique.

Une déclaration alors que la plupart des pharmacie de la région parisienne sont en rupture de stock de masque de prévention FFP2, selon Martial Fraysse, président honoraire du conseil régional de l'ordre des pharmaciens et membre de l'académie nationale de pharmacie. Des livraisons devraient toutefois avoir lieu dans les prochains jours.

Des contrôles renforcés à Roissy pour les vols en provenance de Chine

L’épidémie a déjà tuée 80 personnes en Chine et plus de 2700 cas ont été recensés, selon un dernier bilan. Deux cas confirmés de Coronavirus ont été détectés à Paris, un troisième à Bordeaux ce week-end. Au moins six autres cas suspect sont en cours d’analyse. Un accueil médicalisé a été mis en place depuis dimanche à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, pour tous les vols en provenance de Chine. Les voyages organisé vers la Chine depuis la France par tour opérateur ont été annulés jusqu’au 21 février.

Les Français basés à Wuhan, épicentre de l’épidémie en Chine seront rapatriés «en milieu de semaine», selon le ministère de la santé. Ils seront ensuite placés à l’isolement pendant 14 jours, soit le temps d’incubation du virus.

À noter que les festivités du nouvel an chinois ont été annulées dimanche après-midi à Paris. « La communauté chinoise a souhaité annuler elle-même le défilé qui devait s’élancer de la place de la République », a déclaré Anne Hidalgo. Pour le moment on ignore si le défilé du dimanche 2 février, point d’orgue des festivités chaque année dans le 13e arrondissement, aura lieu.