Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Crise sanitaire : les internes en pédiatrie vont devoir refaire leur choix en Ile-de-France

23 octobre 2019 à 10h08 Par Mikaël Livret
L'Agence Régional de Santé a reconnu des erreurs dans l'attributions des stages.
Crédit photo : PxHere

L’Agence Régionale de Santé de l’Île-de-France avait mal évalué les besoins en internes des hôpitaux de la région parisienne pour cet hiver. 168 postes d'interne de médecine générale se sont retrouvés non pourvus, principalement en banlieue.

La procédure de choix pour les internes va être relancée. Il s’agit d'éviter une pénurie dans les services de pédiatrie d'Île-de-France cet hiver, a annoncé l'Agence régionale de santé (ARS), lundi 21 octobre. Plus d'une vingtaine de chefs de services de pédiatrie franciliens s'étaient alarmés d'un risque de crise sanitaire. La situation laissait 168 postes d'interne de médecine générale non pourvus dans des services de pédiatrie, alors que le semestre d'hiver est le plus chargé en raison des épidémies hivernales (bronchiolites, grippes, gastro-entérites)", estimaient ces médecins.

L'ARS Ile-de-France a du se résoudre à dépendre d’une erreur d’un interne qui a choisi un stage alors qu’il avait déjà valider ses semestres pour annuler la première salve de candidatures. Une commission devra maintenant "proposer une nouvelle répartition des postes pour que les hôpitaux de petite et grande couronne disposent d'un plus grand nombre d'internes de médecine générale en pédiatrie cet hiver.