Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Décès d’une patiente d'Ehpad à Clamart : le parquet de Nanterre ouvre une information judiciaire contre X

20 novembre 2020 à 13h30 Par Lucas Pierre
La petite-fille de la résidente décédée avait alerté l'Ehpad à plusieurs reprises sur la dégradation des soins.
Crédit photo : Pixabay

La parquet de Nanterre a ouvert ce jeudi une information judiciaire notamment pour « homicide involontaire par manquement délibéré d’une obligation particulière de prudence » à l’encontre de l’Ehpad Bel-Air de Clamart. Cette maison de retraite appartenant au groupe Korian a vu l’une de ses résidentes, âgée de 96 ans, perdre la vie à cause du Coronavirus au mois d’avril dernier.

Lors du premier confinement, Olivia Mokiejewski (petite-fille de la résidente de l’Ehpad décédée, ndlr) alerte l’établissement à plusieurs reprises, par mail et de vive voix, sur certaines défaillances dans la prise en charge de sa grand-mère. Elle dénonce à l’époque le non-respect des gestes barrières et l’absence de gants et de masques pour le personnel hospitalier. Ses multiples alertes ne suffisent pas : Hermine, sa grand-mère, contracte le Coronavirus. et en décède quelques jours plus tard à l’hôpital. Au mois de mai, Olivia décide donc de porter plainte contre l’Ehpad de Bel-Air pour « non-assistance à personne en danger » et « homicide involontaire ».

Suite aux plaintes de la jeune femme, c’est le parquet de Nanterre qui décide ensuite d’ouvrir une enquête préliminaire. La même instance a ouvert une information judiciaire contre X ce jeudi pour « homicide involontaire par manquement délibéré d’une obligation particulière de prudence » et pour « non-assistance à personne en danger ».

L’avocat du groupe Korian a de son côté exprimé sa réjouissance quant à l’ouverture de l’information judiciaire, indiquant « qu’elle est contre X et qu’elle a notamment pour objet d’expertiser le dossier médical de la résidente malheureusement décédée ». Il appelle à ne pas faire de « conclusions hâtives ».