Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Déconfinement : des attestations de travail pour utiliser les transports franciliens ?

22 avril 2020 à 19h20 Par Bertrand Loppin
L'utilisation des transports devra être limitée à partir du 11 mai afin de garantir la sécurité sanitaire des usagers
Crédit photo : Pixabay

Comment allons-nous utiliser les transports en commun à partir du 11 mai ? Ministère des transports, RATP, SNCF, région Île-de-France et ville de Paris, sont en pleine réflexion. Plusieurs pistes sont évoquées avec une préoccupation essentielle : gérer le flux d’usagers.

La date du 11 mai devrait marquer le début du déconfinement ainsi que le retour dans les transports en commun de nombreux usagers, ce qui ne va pas aller sans poser problème. Valérie Pécresse, la présidente, de la région et d’Île-de-France mobilité, l’organisme qui organise les transports franciliens, a été très claire. En temps normal, cinq millions de personnes utilisent les transports franciliens. Mais, si l’on veut respecter les mesures de distanciation sociale et garantir une sécurité sanitaire aux usagers, il va falloir rationner l’utilisation des transports.

Face à ce casse-tête, une première réunion impliquant tous les acteurs du dossier s’est déroulée au ministère des transports. Plusieurs pistes ont été évoquées. L’usage des transports franciliens pourrait être réservé aux personnes pouvant justifier dune attestation de travail délivrée par leur employeur. Cette attestation pourrait préciser les horaires durant lesquels le salarié aurait la possibilité de se déplacer en transport. Les employeurs seraient incités à étaler les horaires de travail afin d’éviter que tout le monde se retrouve dans les trains, RER, métros, bus et tramways, aux mêmes heures. Les employeurs seraient également incités à poursuivre le recours au télétravail chaque fois que cela est possible.

Autre piste en discussion, le port obligatoire du masque. Chaque usager aurait donc l’obligation de porter un masque pour pouvoir emprunter tous les types de transport. Si tout le monde semble d’accord sur cette mesure, des divergences demeurent sur son application. Certains se prononcent pour une verbalisation automatique en cas de non respect. D’autres hésitent. Reste également à établir comment et par qui seront opérés les contrôles.

Enfin, quelle offre de transport sera proposée aux franciliens à partir du 11 mai ? Actuellement, RATP et SNCF assurent 30% du trafic. Pour le début du déconfinement, les opérateurs de transport prévoient d’assurer 50% du trafic. Un retour à un trafic normal devrait être effectif dans un délais de cinq semaines.