Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Déconfinement : le stationnement de nouveau payant à partir du 11 mai à Paris

05 mai 2020 à 19h31 Par Bertrand Loppin
Le stationnement payant est de retour avec le déconfinement.
Crédit photo : Pixabay

Depuis le 16 mars, le stationnement était gratuit dans l’ensemble des rues de la capitale. Avec le déconfinement, cette mesure temporaire va prendre fin. En revanche, la mairie de Paris va ouvrir des places de stationnement dans une trentaine de parkings relais.

Ces derniers temps, dirculer en voiture dans Paris étaient devenu beaucoup plus agréable pour les quelques automobilistes amenés à utiliser leurs véhicules. Des avenues désertes, pas un seul embouteillage, et forcément peu de problème pour se garer. Avec le déconfinement, la réalité est de retour. 

Dès le 11 mai, le stationnement va redevenir payant. Les habitants de la capitale auront droit à quelques semaines de répit. Le stationnement résidentiel redeviendra payant le 2 juin. Le 16 mars dernier, la marie de Paris avait décidé de rendre le stationnement gratuit en raison du confinement. Ce mesure avait pour objectif de permettre aux personnels mobilisés dans la gestion de la crise de pouvoir se garer à proximité de leur lieu de travail et de faciliter les visites à domicile.

 Dans ce contexte, la maire de Paris souhaite toujours lutter contre la pollution et limiter l’envahissement des voitures dans les rues de la capitale. Dès le 11 mai, Anne Hidalgo va doubler le nombre de places dans les parkings relais et dans les parcs de stationnement aux portes de Paris. 2.000 places réparties dans 30 parcs seront accessibles gratuitement pour les titulaires du pass Navigo. 

A noter également, les voitures vont devoir laisser la place au vélo. 50 km de pistes cyclables supplémentaires vont être créées. Ces voies réservées aux vélos seront mises en place sur plusieurs grands axes, notamment la rue de Rivoli, l'avenue du Général Leclerc, le boulevard Saint-Michel, le tunnel de l'Etoile ou  encore la porte Maillot... Une trentaine de nouvelles rues seront aussi piétonnisées, notamment autour des écoles, pour permettre d'éviter les regroupements.