Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Démographie : toujours plus d’habitants en Seine-Saint-Denis et dans l’Essonne

02 janvier 2020 à 12h54 Par Virgil Bauchaud
Paris perd en moyenne 11.000 habitants par an.
Crédit photo : Pexels

La Seine-Saint-Denis et l’Essonne sont toujours plus peuplés. C’est ce qui ressort des chiffres de la démographie d’Ile-de-France publiés par l’INSEE. Paris est le seul département à avoir perdu des habitants entre 2012 et 2017.

Les Franciliens sont de plus en plus nombreux. Selon les chiffres de démographie tout juste publiés par l’INSEE, l’Ile-de-France comptait 12.174.880 habitant au 1er janvier 2017. C’est 276.000 personnes de plus que cinq ans plus tôt. Depuis 2012, tous les départements de la région ont pris en habitants, sauf Paris ! Sur cette même période, la Seine-Saint-Denis et l’Essonne ont porté « la moitié de l’accroissement démographique de la région », révèle l’INSEE.

Si le 93 compte de plus en plus d’habitants, c’est notamment grâce à un excédent naturel très élevé, « le plus important de France ». Le 91 compense lui les départs par de nouvelles arrivées. Si l’Ile-de-France reflète un certain dynamisme, certains départements marquent en revanche le pas. La capitale donc, qui perd en moyenne 11.000 habitants par an en raison d’un déficit migratoire. La Seine-et-Marne, les Yvelines et les Hauts-de-Seine ont aussi marqué le pas entre 2012 et 2017, sans pour autant perdre des habitants.