Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Des peines de prison ferme pour l'agression d'une policière à Champigny en 2018

19 novembre 2020 à 13h30 Par Bertrand Loppin
Le palais de justice de Créteil
Crédit photo : Commons Wikimedia

Trois jeunes hommes ont été condamnés à des peines de deux à trois ans de prison ferme. Ils avaient porté des coups à une policière à terre en marge d'une soirée du nouvel an 2018 à Champigny-sur-Marne dans le Val-de-Marne.

L’affaire avait enflammé les réseaux sociaux. Les faits s’étaient déroulés au cours de la nuit du 31 décembre 2017. Deux policiers sont appelés en renfort pour disperser les participants d’une soirée du nouvel an organisée à Champigny-sur-Marne. La soirée avait lieu dans un hangar dont une cloison venait de s’effondrer. Mais l’intervention va mal se passer. Une jeune gardienne de la paix va être projetée au sol et rouée de coups. Son supérieur reçoit un violent coup de poing au visage. La scène est filmée. La vidéo se retrouve sur les réseaux sociaux.

 

Les trois prévenus poursuivis pour avoir frappé la policière ont tous écopé de peines de prison ferme. Le tribunal correctionnel de Créteil a prononcé une peine de trois ans de prison ferme à l’encontre du premier accusé, Les deux autres écopent de deux ans ferme. Tous auront obligation de chercher un travail à leur sortie et d'indemniser la victime. Ils ont été immédiatement incarcérés. Une peine de huit mois de prison avec sursis a aussi été prononcée contre deux autres jeunes présents sur place le soir des faits pour « non-assistance à personne en danger ».

 

Enfin, le tribunal a également prononcé deux autres condamnations. Le jeune homme qui avait filmé et diffusé la scène durant laquelle les violences avaient été commises sur la personne de la policière se voit infliger une peine de huit mois de prison ferme. Il purgera cette peine chez lui avec un bracelet électronique. Une jeune fille qui avait relayée cette vidéo sur Twitter écope de 15 mois de prison avec sursis.