Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Des policiers simulent une prise d’otage et blessent gravement un des leurs

23 mars 2018 à 10h21 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Capture d'écran - Google Maps - Commissariat du 9e arrondissement

Le w-e dernier à Paris, des policiers s’ennuyaient au commissariat du 9e arrondissement. « Pourquoi ne pas improviser une prise d’otage avec nos armes chargées », se disent-ils. Mais ce qui ne devait être qu’un jeu a viré au drame pour l’un d’eux.

L’exercice de tir a dégénéré. Dimanche matin vers 10 heures, quatre policiers du commissariat du 9e arrondissement s’ennuient ferme. C’est à partir de ce moment que les mauvaises idées ont jailli. Ils ont décidé d’improviser un exercice de tir dans leurs locaux.

Le quatuor voulait donc simuler une interpellation sur fond de prise d’otage, avec la validation de leur chef direct. La scène plus vraie que nature rassemblait tous les éléments, dont les armes de service, des SIG Sauer, censés être neutralisés.

Sauf que celui qui jouait le rôle du malfrat, retranché dans un bureau, a pris une balle dans l’abdomen, sous le gilet pare-balle. L’une des armes n’aurait pas été correctement sécurisée. Entre la vie et la mort dimanche, la santé du policier s’est grandement améliorer depuis.

La Préfecture de Police a demandé une enquête et des tests de dépistage - alcool et stupéfiants - ont été effectués sur les trois fonctionnaires. Tous négatifs. La police des polices (IGPN) a été saisie.