Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Des violences et des centaines d’interpellations dimanche sur les Champs-Elysées

15 juillet 2019 à 09h52 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

D’abord les gilets jaune en marge du défilé du 14 juillet, puis les supporter de l’équipe nationale d’Algérie. L’ambiance est restée tendue toute la journée et jusque tard dans la nuit ce dimanche sur l’avenue parisienne.

Près de 500 interpellation. Les forces de l’ordre n’ont pas chômé pour cette journée de fête Nationale, à Paris. Tout a commencé dans la matinée. En marge du défilé militaire sur l’avenue des Champs-Elysées, des individus, certains issus du mouvement des Gilets Jaunes ont tenté de perturbé la fête. À la fin de la parade, ils ont attrapé les barrières pour tenter de monter des barricades au milieu des voies avant d’y mettre le feu.

Les CRS ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants après des affrontements au pied de l’Arc de Triomphe. Une première depuis le 16 mars dernier et l’interdiction prise de manifester sur la plus belle avenue du monde, qui s’est de nouveau embrasée. 180 personnes ont été interpellées, dont certaines figures du mouvement des Gilets Jaunes. 13 personnes étaient toujours en garde vue dimanche soir.  

La nuit a été tendue

Plus tard dans la soirée, les forces de l’ordre ont été de nouveaux mises à contribution. Peu après 22 heures des centaines de supporters Algériens ont déferlés place de l’étoile pour fêter la qualification de leur équipe en finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Tout s’est passé dans un calme relatif jusqu’à 2 heures matin où la police a essuyé des jets de projectiles. 169 personnes ont été interpellées à Paris dans la nuit de dimanche à lundi. Jeudi 11 juillet déjà, la victoire de l’Algérie en quart de finale avait provoqué des violences et des pillages près des Champs-Elysées.

La préfecture de Police de Paris a tenu à remercier "chaleureusmeent" toutes les forces de l'ordre mobilisées ce dimanche dans les rues de Paris.