Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Deux policiers et trois agents de sécurité pris la main dans le sac

23 janvier 2018 à 10h33 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Police Nationale

Cinq personnes ont été interpellées, soupçonnées d’avoir mis en place une vaste escroquerie et série de vol au tribunal d’Evry. Les suspects auraient profité des contrôles à l’entrée du bâtiment pour dérober de l’argent dans les sacs passés dans le scanner.

Le stratagème était bien rodé. Depuis trois ans, tous les visiteurs doivent passer sous un portique détecteur de métaux. Il faut aussi laisser ses objets métalliques dans un bac blanc pour les analyser au scanner. C’est à ce moment précis que se produisaient les vols. Trois agents de sécurité privée de la société S3M aidé par deux adjoints de sécurité (ADS)

« Ils faisaient croire que le sac passait mal, la personne passait sa main au niveau des bacs et subtilisait en quelques secondes quelques billets dans le portefeuille qui était forcément laissé apparent », relate une personne convoquée dans le cadre de cette affaire. Jamais plus de 10, 20 ou 50 euros. De petites sommes pour ne pas éveiller les soupçons.

Les deux ADS ont reconnu leur participation

Au début de l’année 2017, une des personnes en charge de la sécurité à l’entrée du tribunal est témoin d’un vol. Elle alerte le commissariat d’Evry qui commence à mener l’enquête discrètement avant un vol, plus important récemment. 1.000 euros en liquide. C’est à ce moment là que les enquêteurs ont décidé de mettre fin à la combine et d’interpeller les protagonistes en décembre apprend-on.

Les trois membres de la société S3M auraient été suspendus, en attendant le résultat de l’enquête. Les deux ADS ont quant à eux reconnu leur participation aux vols et seraient déjà suspendus. Deux autres, qui pourraient être impliqués pour complicité, auraient été mutés dans un autre commissariat de l’Essonne.