Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Essonne : ils campent contre le projet de métro

19 octobre 2020 à 12h00 Par Mikaël Livret
L'implantation de la future ligne 18 ne passe pas.
Crédit photo : @Societe du Grand Paris / Atelier Novembre / Benthem Crouwel Architects

La future ligne 18 sera implantée près de Villiers-le-Bâcle, le long de la départementale 36, en lieu et place de 400 hectares de champs et de forêt.

Une semaine de mobilisation. Pour lutter contre la ligne 18 du Grand Paris, des dizaines d’opposants campent toute la semaine. Des riverains et des militants de différentes associations sont réunis depuis samedi 17 octobre à Villiers-le-Bâcle (Essonne). À cet endroit passe la départementale 36. Au bord, des champs qui s'étendent encore à perte de vue.

D'ici à 2026, cette perspective dégagée pourrait être obstruée par l'une des toutes nouvelles lignes de métro du Grand Paris Express, qui doit relier l'aéroport d'Orly à Versailles Chantiers en passant par le plateau de Saclay et la gare de Massy-Palaiseau.

Il n’est pas question de remettre en cause la construction

Un métro flambant neuf qui n'aurait, selon les opposants au projet, aucune utilité. « Son tracé relie l'Est à l'Ouest, précise dans Le Parisien une habitante de Marcoussis. Or, c'est principalement sur l'axe Nord-Sud qu'il y a des besoins. Il faudrait commencer par mettre des moyens sur le RER B qui est complètement saturé avec un million d'usagers par jour. »

Du côté de ceux qui portent le projet ou qui l’accompagnent, il n’est pas question de remettre en cause la construction de la ligne 18 du métro du Grand Paris. La Société du Grand Paris (SGP), opératrice du Grand Paris Express, rappelle avoir « donné l’occasion au public de s’exprimer très récemment dans le cadre d’une enquête publique ».