Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Finale de Ligue des Champions : pas de fan zones à Paris dimanche soir

20 août 2020 à 14h51 Par Virgil Bauchaud avec AFP
Crédit photo : Bertrand GUAY / AFP

La piste des fan zones à Paris s’éloigne en vue de la finale de la Ligue des Champions entre le PSG et le Bayern Munich ce dimanche. Les élus de la Mairie de Paris semblent s’y opposer. Pourtant mercredi, la Ministre des Sports avait évoqué cette idée afin de mieux contrôler les rassemblements en peine épidémie.

Il n'y aura pas de fan zones à Paris permettant de suivre la finale du PSG en Ligue des champions dimanche. L'AFP l’a appris ce jeudi de source policière. La mairie de la capitale est également opposée à une telle installation, a déclaré à l'AFP Anne Souyris, adjointe à la Santé de la maire PS Anne Hidalgo.

La proposition de fan zones avait été émise mercredi par la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu. « Une mauvaise proposition, pas réfléchie et qui n'a pas de sens d'un point de vue sanitaire », a jugé Mme Souyris. « Tout ce que je vois, c'est un immense cluster », a souligné l'élue parisienne, selon qui « il faut faire la fête, mais il faut s'habituer à la faire autrement », et qui recommande de privilégier « des petits groupes de moins de dix, des cafés où la distanciation est possible ».

La finale diffusée au Parc des Princes

Mardi soir dans la foulée de la victoire parisienne, des milliers de fans s'étaient regroupés aux abords du Parc des Princes et sur les Champs-Elysées. Des regroupements souvent au détriment des mesures de distanciation physique. Quelques incidents ont aussi eu lieu. Selon la préfecture de police, 36 personnes ont été interpellées pour des vols et des violences à cette occasion. 

De son côté, le PSG va organiser ce dimanche une retransmission au Parc des Princes devant 5.000 supporteurs, la jauge maximale imposée par le gouvernement en raison de la crise sanitaire. Un événement qui relève de la même logique selon Mme Souyris : « si on fait cela au Parc, on risque d'avoir des rassemblements qu'on ne va pas réussir à gérer ».