Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Formation et permis de conduire : deux aides dédiées aux jeunes déployées par la région

01 mars 2021 à 13h20 Par Lucas Pierre
Valérie Pécresse indique ne pas vouloir enfermer les jeunes "dans l'assistanat".
Crédit photo : Common Wikimedia

Deux nouvelles aides dédiées aux 18-25 ans sont déployées par la région Ile-de-France, dès ce lundi 1er mars. D’abord le « revenu jeunes actifs » pour aider à l’insertion, puis une aide pour financer l’obtention du permis de conduire.

La région met le paquet pour les jeunes. Valérie Pécresse a lancé, ce lundi 1er mars, la création d’une nouvelle aide : le « revenu jeunes actifs » (RJA). Cette aide de 500 à 670 euros par mois, dédiée aux 18-25 ans, sera conditionnée à une formation gratuite pour les jeunes sans emploi, selon la présidente de la région Ile-de-France.

Valérie Pécresse affirmait ce dimanche 28 février qu’« il faut absolument s’occuper des 18-25 ans : on a un taux de chômage des jeunes qui est de plus de 20% en France. Je suis contre les enfermer dans l’assistanat ». Concrètement, chaque jeune devra s’inscrire à l’une des formations gratuites et qualifiantes proposées par la région. Une formation d’au moins quatre mois débloquera l’aide financière mise en place par la région.

Petit bonus : une prime de 1 000 euros maximum sera accordée aux jeunes dont la formation fait partie de l’un des sept « secteurs en tension et d’avenir ». Une autre prime de 1 000 euros sera aussi promise aux personnes en situation de handicap.

Une aide de 1 300 pour le permis de conduire

Jackpot pour les jeunes en ce 1er mars 2021 : la région met également va offrir 1 300 euros aux 18-25 ans en insertion de la région parisienne pour les aider dans l'obtention de leur permis de conduire. Une première expérimentation avait été lancée à la fin de l’année dernière dans le Val-D’Oise. 150 jeunes avaient pu en bénéficier. Se révélant concluante, l’expérimentation est étendue dès ce lundi 1er mars à toute l’Ile-de-France.

Concrètement, toute personne résidant en région parisienne, étant inscrite dans une mission locale, à l’école de la deuxième chance, dans un espace d’insertion, inscrite en formation professionnelle financée par la région ou étant demandeur d’emploi peut y avoir droit. Une première aide de 650 euros est versée au moment de l'inscription avant que l’autre moitié ne soit accordée après l’examen. Au total, 60 000 Franciliens pourraient en bénéficier.