Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Grève des éboueurs : Paris va-t-elle crouler sous les poubelles ?

17 novembre 2020 à 16h00 Par Maud Tambellini
Crédit photo : wikimedia commons

Les éboueurs et les égoutiers de la ville de Paris ont entamé une grève illimitée à compter de ce mardi pour dénoncer les conditions sanitaires dans lesquels ils exercent leur métier. Mais ils s’opposent aussi à la loi de transformation de la vie publique.

Paris va-t-elle crouler sous les poubelles ? À l’appel de la CGT, éboueurs et égoutiers de la ville de Paris sont appelés à une grève illimitée à compter de ce mardi 17 novembre. Les conditions sanitaires dans lesquelles ils travaillent sont dénoncées.

Selon la CGT, leurs combinaisons de travail notamment ne seraient plus aux normes face à la crise sanitaire. Tout comme les ateliers de maintenance où le système d’aération ne serait plus adapté.

La mairie de Paris s’est voulue rassurante et a rappelé que dans dix arrondissements de la capitale, le ramassage des déchets est effectué par des sociétés privées. La ville a néanmoins en charge le balayage et le nettoyage de l’ensemble du territoire parisien. Il semble par ailleurs qu’il y ait une autre raison derrière ce mouvement de grève.

D’autres agents municipaux ont aussi annoncé être en grève aujourd’hui. C’est le cas des agents des Catacombes qui dénoncent la loi de transformation de la fonction publique, censée entrer en service l’an prochain dans la capitale. 

D’après un article paru dans actu.fr, est dénoncé «  la perte de huit jours de congés annuels, la remise en cause de l’accord de RTT et la requalification d’office des fonctionnaires en contractuels en cas de privatisation ».

Cette loi de transformation de la fonction publique a déjà entrainé un mouvement de contestation à Saint-Denis d’une partie des agents municipaux. À la rentrée début novembre, il y avait toujours quelques perturbations dans les cantines scolaires.