Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Hauts-de-Seine : trois femmes convoquées par la police pour avoir dénoncé une blague sexiste

08 février 2019 à 09h30 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common wikimedia

Elles ont dénoncé des blagues sexistes et une "incitation à la violence" d'un restaurateur. Lui évoque une simple plaisanterie.

Polémique. Les ardoises d’un restaurateur de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) ont créé un vif émoi depuis le début du mois de Janvier. Sur sa pancarte, Antoine Falcao, le patron du restaurant le Richelieu, à l’habitude de rédiger quelques petites phrases plus ou moins humoristiques.

D’habitude rien de choquant, jusqu’à cette pancarte où il était écrit : "Mon secret séduction tient en trois mots : Gentillesse... Humour et Bagou... si ça ne marche pas je me contente des premières lettres". Soit GHB, la drogue du violeur. La petite blague n’a pas du tout fait rire trois habitantes de la commune qui ont interpellé le restaurateur sur les réseaux sociaux le mois dernier, dénonçant des blagues sexistes et une "incitation à la violence".

Le maire de la ville a demandé de cesser ces jeux de mots inacceptables

Le commerçant a déposé plainte pour harcèlement. Ce sont maintenant les trois jeunes femmes qui sont convoquées par la police. Devant les réactions scandalisées, le restaurateur a supprimé le post dont on ne retrouve pas trace. Patrick Ollier le maire de la ville a indiqué avoir demandé au patron de cesser ces jeux de mots inacceptables !

Le restaurateur Antoine Falcao a partagé la photo d'une pancarte vide sur la page Facebook "Groupe de Rueil-Malmaison", publiant du même coup un droit de réponse "Ces petites pancartes n'avaient pour but que de mettre un peu de bonheur et bonne humeur dans votre quotidien, notre quotidien, vu la morosité ambiante de ces dernières semaines [...] Seulement voilà, on n'a pas tous le même sens de l'humour. Ce que j'apparentais à de l'humour n'a pas été perçu comme tel."