Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

IDF/ ATTENTAT : 8 mois après le Bataclan, l'horreur à nouveau

15 juillet 2016 à 11h13 Par Rédaction

Voici des souvenirs que tous les franciliens aimeraient oublier : mais le terrorisme a encore frappé la France. Hier soir à Nice, en pleine festivité du 14 juillet, un camion fou a foncé sur la foule sur la promenade des Anglais. Le bilan encore provisoire est extrêmement lourd : au moins 84 morts, 18 personnes en urgences absolue, une cinquantaines de blessés et au moins 120 autres traumatisées ou choquées prises en charge par les secours.

Un attentat qui n’a toujours pas été revendiqué. Le chauffeur du camion serait un franco-tunisien de 31 ans, connu de la justice pour des faits de délinquances mais inconnu des services de renseignements. Une arme de poing a été retrouvée ainsi qu’une carte d’identité sans savoir pour le moment si c’est bien celle du chauffeur. La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête.

Francois Hollande a décidé de maintenir le haut niveau de l'opération Sentinelle à 10 000 hommes et rappel tous les réservistes opérationnels. L’état d’urgence, censé prendre fin le 26 juillet, sera prolongé de 3 mois. Le président a également dénoncé une attaque dont le caractère terroriste ne peut être nié.

Les hommages se succèdent aux 4 coins du globe et à Paris ou entre autre Anne Hidalgo annonce ce matin que les drapeaux de la capitale seront en berne en solidarité avec ‪Nice. Dalil Boubakeur le recteur de la grande mosquée a exprimé "son immense émotion et sa consternation". Il a "condamné fermement cet odieux et horrible attentat criminel de masse”.

Mikaël Livret